BIENVENUE SUR Le Placard d'elle
RECHERCHE
Accueil> Tous les articles de la rubrique le-petit-salon
Eglantine

Le Placard d'elle

Elle, c'est Eglantine. Ses racines sont en Argonne dans un petit village perdu à la lisière de la grande forêt. Eglantine vous parle de sa cuisine, de ses souvenirs, de là-bas mais aussi d'ailleurs...

V'la quatre ans que j'blogue

Lundi 30 Novembre 2009, 11:40 GMT+2par Eglantine
V'la 4 ans que je blogue. Ce rendez-vous annuel est surtout pour moi l'occasion de faire un peu le bilan de mon expérience. Pour tout vous dire,  je suis très étonnée d'être encore là..

Ce qui a changé en quatre ans :

La panoplie de mes ustensiles s'est considérablement étendue souvent au détriment de mon porte-monnaie jamais au détriment de ma cuisine. Je n'ai aucun regret et je pense même que cet investissement me permet aujourd'hui de faire des économies : non seulement, je m'affranchis de plus en plus des produits préparés industriellement mais aussi je me sens plus libre dans le choix de mes réalisations...
 
  • La Machine à Pain est devenue indispensable : je pétris pain, viennoiserie, pâte à pizza et même pâte à ravioli dedans. Je ne saurais plus m'en passer. Elle me fait gagner un temps fou. Je n'utilise que le bouton pâte.
 
Machine à pain
  • Le Robot Mixer-trancheur-râpeur tourne au quotidien, sans lui impossible de mijoter des plats un peu évolués le soir quand je rentre du boulot. Mais quand j'ai du temps, je coupe mes légumes à la main : non seulement, je prends plaisir dans ce geste mais je trouve que le couteau est beaucoup moins agressif que la lame du robot.
  • La sorbetière n'a servi que deux fois mais la 2e fois c'était un très grand bonheur : malheureusement je n'ai que trois bac dans mon congélo et ils sont toujours pleins....
  • Le Blender  me permet d'obtenir des sauces onctueuses avec trois fois rien. Je n'ai pas encore tout exploré car il permet aussi de piler la glace. C'est le dernier objet aquis. Je m'en sers de plus en plus souvent, il sera bientôt lui aussi indispensable...
  • Le thermomètre de cuisine, très basique, me permet de ne jamais rater une préparation à base de sucre : caramel, nougat....  je dois encore le tester avec la viande ou la confiture.
  • La feuille de cuisson durable dénichée pour 3 fois rien chez Aldi est une vraie découverte et un excellent investissement. La même me sert maintenant depuis plus d'un an pour la cuisson du pain. Jamais graissé, juste essuyé après usage, elle semble inusable...
  • J'ai un tas de moules en silicone, je ne m'en sers pratiquement jamais : je déteste ça ! j'aime mieux les moules rigides.... j'avais même oublié celui acheté pour les financiers...  Paradoxalement, ils sont absolument indispensables pour le jour ou....
  • Douilles, objets divers servant à la découpe, verres, coupelles... objets glanés ça et là restent souvent dans les tiroirs mais je suis vraiment heureuse de les retrouver lorsque j'en ai besoin.
  • Le remplacement de mon ancienne plaque de cuisson n'était pas une envie mais une réelle nécessité. Je ne regrette pas d'avoir choisi l'induction couplée à deux brûleurs gaz. Au quotidien j'utilise surtout le gaz mais j'apprécie tour à tour la vivacité ou la régularité de l'induction...
Non, je n'ai pas tout et j'ai encore des rêves  :
 
  • Mon four très basique a plus de trente ans. Il n'a aucune particularité, il chauffe c'est tout, il n'est même pas hermétique.
  • Je n'ai pas de cocotte minute : je déteste aussi ! j'aime les choses qui mijotent et qui embaument la pièce.
  • Mes cocottes en fonte ont plus de 50 ans
  • Mon cuit vapeur est en bambou 1er prix
 
cuit vapeur en bambou
 
  • Je me sers toujours d'un biberon pour les mesures de précision. Le biberon est aussi un excellent étui pour les gousses de vanilles. J'affectionne les mesurettes trouvées dans les médicaments ou divers articles de jardinage. Pour doser de petites quantités,  c'est l'idéal...
 
biberon mesure
 
 
pain tradition
 
Notre quotidien a changé. Je me suis affranchie des grandes surfaces ou je zappe de multiples rayons. Seuls les produits basiques m'intéressent et je me tourne de plus en plus vers les produits locaux et de saisons par conviction écolo. Y'a des exceptions  : comment arriver à me passer du café colombien, des pâtes chinoises ou des épices ?. C'est donc un principe que j'applique surtout aux produits frais. J'ai d'ailleurs une tendresse particulière pour le rayon épices (qui servent très longtemps) et je ne mets plus les pieds dans le rayon boulangerie patisserie sauf pour acheter ma levure que j'aime fraîche. Je zappe régulièrement le rayon plats préparés et petits gâteaux en tout genre. Au final, je ne perds pas énormément de temps, car celui perdu en cuisine est celui gagné dans les magasins....
 
  • Avant, je cherchais ce que j'allais faire à manger puis je sortais faire mes courses m'inquiétant très peu du contenu de mon frigo. Maintenant, j'ouvre mon frigo et je regarde : je me dis, qu'est-ce que je peux faire avec ça... ce qui m'épate, c'est la somme de ce qu'on peut faire de bon avec trois fois rien. Paradoxalement, alors que j'achète beaucoup moins, mon frigo semble toujours plein. Ca prend de la place les produits frais.
  • Avant j'avais toujours besoin d'une recette écrite pour cuisiner. Maintenant j'improvise de plus en plus souvent : j'arrive de plus en plus facilement à marier des saveurs mais j'aimerais aller beaucoup plus loin....
  • Avant, je cuisinais toujours la même chose, c'était bon mais pas varié... maintenant, c'est presque tous les jours différent (un peu moins en semaine que les week-end) et nous nous régalons toujours autant avec un steak frites.... 
  • Avant quand il me manquait quelque chose, j'étais capable de perdre des heures entières à la recherche de l'ingrédient. Maintenant, je pratique la substitution et quand je n'ai pas, si je peux, je fais (biscuits apéro, feuilles de brick, biscuits à la cuiller, chapelure...).
Contrairement aux idées reçues, la bonne cuisine, n'est pas forcément onéreuse : on peut faire des merveilles avec du potiron ou même du steack haché ici, ici, et encore : ici, ici, ici.... Finalement, nous mangeons mieux et pour beaucoup moins cher. Oui, parfois, je manque cruellement d'inspiration, oui le soir, quand je rentre du boulot, je n'ai pas toujours envie de me mettre aux fourneaux ! Alors, comme tout le monde j'ouvre une boîte (heu, mais c'est vraiment très rare... je préfère cuire quelques légumes et les mixer que d'ouvrir une boîte) ou j'appelle SOS pizza ... mais une chose est certaine, je prends toujours du plaisir à cuisiner, tant et si bien que je n'arrive absolument pas à tout transcrire sur ce blog même les meilleures découvertes.... Ainsi, ce week-end par exemple ce n'est pas moins de 6 nouveautés qui ont été introduites dans la maison : certaines de ces nouveautés ne sont que des variations d'autres préparations, d'autres ne sont pas vraiment  top,... mais n'est ce pas souvent ça la cuisine ?
Au vu de ce bilan, je repars donc pour une cinquième année avec vous. La nature de ce blog a évolué. Aujourd'hui, il est pour moi le support d'une longue réflexion personnelle sur l'alimentation mais plus que celà c'est un livre d'expérience, une mémoire de ce que nous avons aimé et partagé, une transmission pour ceux qui apprécient : amis, famille, blogueur de passage.... Je compte bien reprendre un jour l'écriture qui le caractérisait à son début; écriture que je n'ai pas abandonné mais suspendu pour des raisons que je ne souhaite pas exposer publiquement car elles n'appartiennent qu'à ma réalité...

Ne m'en veuillez pas si je suis de moins en moins présente sur vos blogs. Je m'y intéresse toujours autant mais c'est un fait que travail et vie de famille ne sont pas toujours très compatibles avec une vie de blogueuse intense. En tout cas, soyez surs que chacun d'entre vous a eu à un moment ou un autre une influence sur mon alimentation: idée d'une épices, d'une présentation, d'un mets, d'un produit.... façon de faire, expérience vécue ou petit truc... , regard plus acéré et plus attentif sur ce que nous mangeons...., apprentissage de technique, leçon de vie, leçon d'humour....  etc... Je ne cite personne de peur d'en blesser quelques uns.
 
Au final, je dirais à celui qui se lamente de ne pas savoir cuisiner de ne pas perdre courage. Qu'il se mette aux fourneaux et qu'il s'astreigne à faire enfin les recettes qu'il a découpé depuis de longues années dans les journeaux ou dans le dernier livre acheté.  Et puis, qu'il s'impose un minimum de recettes par semaine. S'il ne sait pas faire, qu'il se documente sur Internet (c'est fou ce qu'on y trouve). Enfin qu'il ouvre, son journal, son blog quoi.... au bout d'un an, il deviendra curieux, au bout de deux, il aura de la maîtrise, au bout de trois il commencera à inventer, au bout de quatre, il mesurera l'abîme de sa méconnaissance et combien de choses il lui reste à apprendre, au bout de cinq... heu, ça c'est pour l'année prochaine. Nous avons naturellement des limites qui nous empêchent d'avancer, mais une fois la première franchie, il  faut s'entraîner pour les autres. Peu à peu elles s'espacent et deviennent de plus en plus lointaines.

Lire des articles de la rubrique

Pour tiuscha : mes préférences culinaires

Lundi 14 Avril 2008, 11:23 GMT+2par Eglantine

Tiuscha (saveur-passions) m'invite à répondre à un questionnaire sur mes préférences culinaires, un nouveau petit jeu auquel je me prête avec plaisir ! Je rappelle par la même occasion que Tiuscha organise l'édition n° 6 du jeu quand le sucré devient salé et vice-versa : thème, l'île flottante.


Quel aliment (produit) n'aimez vous pas du tout ?

Il y en a énormément mais je me soigne. Je crois que ce sont les huîtres et les escargots qui dépassent d'une tête toutes mes aversions et ça, ça va être difficile à guérir.

Nommez 3 de vos aliments-produits favoris ?

J'aime par dessus tout le fromage, comme je ne mange pratiquement jamais de viande, c'est la base de mon alimentation... une journée sans fromage, c'est impossible. Puis viennent le pain pour lequel j'ai en ce moment une véritable passion et en dernier  les épices et les herbes : elles permettent de varier à l'infini les plats.???

Votre recette favorite ?

Difficile à dire, il y en a beaucoup et ça dépend des époques. Je dirais quand même le poulet aux amandes. Assez facile à faire et toujours un réel succès... C'est la recette favorite de toute la famille et certains invités indélicats osent la réclamer...
 

Votre boisson de prédilection ?

En temps ordinaire, je ne bois que de l'eau, je n'aime pas trop les boissons sucrées mais j'ai aussi un petit grand faible pour le vin rouge. J'adore le Genepi mais ce n'est pas vraiment une boisson, plutôt une friandise.

Le plat que vous rêvez de réaliser, mais que vous n'avez toujours pas réalisé ?

Y'en a plein et je ne suis pas sure d'avoir assez d'une vie pour tout réaliser. Peut-être la brioche idéale, celle que faisait mon boulanger qui n'exerce plus ! Si vous me posez la même question demain, il est probable que vous aurez une réponse différente.

Votre meilleur souvenir culinaire ?

Au sens gastronomique, je dirais le repas fait dans un très grand restaurant de Lille, l'Huitrière (pour quelqu'un qui n'aime pas les huîtres...). Un mélange parfait des saveurs et des vins et un très bon souvenir. Mais je ne fréquente pas trop les restaurants gastronomiques.... question de moyens.

Au sens.humain, dans les années 70, mon premier cassoulet partagé assis sur une paillasse à la lumière des bougies... c'est peut être à ce moment là que j'ai compris l'importance d'un bon  plat !

Qui n'a pas encore répondu ?

Un peu éloigné de la blogosphère en ce moment, j'ai un peu de mal à suivre l'actualité. Difficile de savoir qui a répondu ou non. J'invite donc les 6 premières personnes qui le désirent à prendre le relai en me laissant un petit commentaire.

Lire des articles de la rubrique

Tu me tagues, je te tague

Lundi 3 Mars 2008, 12:08 GMT+2par Eglantine
En réponse à  Sab, Soulafa et Tellou qui ont eu la gentillesse de me taguer
 
1er jeu : les choses non importantes pour moi

Le règlement :

1 -Mettre le lien de la personne qui vous tague.
2 -Mettre le règlement sur votre blog.
3 -Mentionner six choses/habitudes/tics non importants sur vous même.
4 -Taguer six personnes a la fin de votre billet en mettant leurs liens.
5 -Avertir directement sur leurs blogs les personnes taguées.

  • J'ai découvert un puissant somnifère : la nuit, quand je n'arrive pas à dormir, je me relève et je pique un morceau de fromage dans le frigo. Ça marche à tous les coups, si, si...

  • J'ai horreur du ménage, au travail je lave ma tasse à café en moyenne une fois tous les deux mois. Parfois la dame qui fait le ménage me prend en pitié et le fait pour moi. Et en plus, je suis très "bordélique", je suis incapable de vivre dans un environnement aseptisé.  Mais quand je reçois, je fais le ménage à fond et je vous sers le café dans une tasse archi-propre. Rassurez vous, je fais quand même un minimum d'effort dans la vie de tous les jours.

  • Je suis une fan du jeu de tarot : faute d'amateurs physiques, je me bats souvent contre une machine.

  • J'ai une mémoire sélective : j'oublie systématiquement les dates, l'âge des enfants des autres et même le mien, les titres de livres et de film et même les histoires. Ce qui fait que je suis un bon public, je peux voir plusieurs fois le même truc sans me lasser. Ca me joue des tours dans les discussions pour peu que j'essaie de faire un résumé : je n'enregistre que les impressions. Au travail, j'ai une mémoire à toute épreuve !

  • J'étais très difficile et c'est peut être pour ça que je cuisine mais je me soigne. D'ailleurs aujourd'hui, même si je peux préparer un bon repas et me régaler aussi devant une bonne assiette, je prends tout autant mon plaisir devant un bol de riz cuit simplement avec de l'eau pourvu que la qualité soit là.

  • Pour finir, une petite anecdote : une fois, il m'est arrivé de mettre mon réveil à 7 heures : quand il a sonné je me suis levé, j'ai déjeuné et je suis allée travailler. Ou est le problème me direz vous ? et bien le week-end j'avais fait la noce et j'étais parti travailler le lendemain sans dormir : z'avez pigé. Je m'étais couché à 5 heures du soir et je suis allé travailler à 7 heures du soir... inutile de vous dire que j'ai trouvé très bizarre de trouver les grilles fermées.... j'ai même vitupéré contre les pouvoirs publics qui laissent des lumières allumées au petit matin et trouvé étrange ces personnes qui rentraient leur voiture dans le garage au petit matin ! ..... mais qu'est ce que je suis en train de vous raconter, c'était il y a très très longtemps ça !

 

2e jeu : mais j'arrive plus à trouver de qui était le tag.....

Les associations culinaires :

  • Sucre/cannelle
  • Café au lait/tartine beurrée
  • Café noir/chocolat
  • Pizza/romarin
  • Soupe/carrés de fromage
  • Crêpes/gruyère
  • Epinards/croutons chauds et grillés dans l'huile
  • Thé vert de Chine/menthe
  • Grog/rhum
  • ........
  • Coca cola/beurk

Et comme j'arrive un peu tard et que je vois que beaucoup ont déjà participé à ces deux petits jeux.... je l'offre aux six premiers qui déposent un commentaire en disant, je prends.....
Lire des articles de la rubrique

Sunday brunch meme : pour Rosa

Lundi 25 Juin 2007, 12:07 GMT+2par Eglantine
Il y a un certain temps, Rosa nous a demandé de révéler notre petit-déjeuner dominical.

Le petit déjeuner est chez moi un moment privilégié. J'adore être seule à ce moment là, dans le silence (la télé m'est alors insupportable), un dernier instant de repos qui me permet d'aborder la journée avec calme. Et pour me détendre, je fais ce que j'aime  :  le plus souvent des mots croisés, lire un journal.
 
Je suis incapable de faire quoi que ce soit sans avoir petit-déjeuner et devient vite irrascible si je ne peux pas le prendre au saut du lit. Inutile d'ailleurs, d'essayer de me parler si je n'ai pas quelque chose dans le ventre. Il vaut mieux d'ailleurs attendre une bonne demi-heure ou que je me décide à vous parler (si c'est pas un scoop ça!). Le café est prêt la veille, pas le temps d'en attendre un frais. Et puisqu'on est aux aveux, je dois même avouer que pour les examens médicaux  style "prise de sang", je suis incapable de me rendre dans un laboratoire sans avoir mangé un petit quelque chose (c'est grave hein !).

dejeuner

S'il est important à mes yeux, il est cependant dans son contenu assez spartiate et immuable quelque soit le jour de la semaine. C'est toujours un bol de café au lait non sucré et le plus souvent un morceau de pain, parfois grillé, ou des craquottes avec du beurre doux : jamais de confiture.

Il y a trois exceptions :
  • J'ai cuisiné un dessert fruité la semaine : je me régale alors en prenant un morceau de ce dessert au petit déjeuner. Ici sur la photo, vous avez droit à un de mes derniers essais délicieux par ailleurs : un maxi chausson rhubarbe-pomme (recette à venir).
  • Je suis en vacances et hors de  mon environnement habituel : à croire que le grand air me fait du bien. Là, bizarrement, j'ai de grosses fringales et mange des tas de trucs : je peux agrémenter mon pain de confiture. Les petits-déjeuners que je préfère sont ceux pris dans les hôtels, les chambres d'hôte ou chez mes amis. Je me lève, ça sent bon, j'ai juste à me servir. J'en prends et j'en reprends jusqu'à me gaver : que ce soit salé ou sucré !
  • Je reçois : là, je soigne le petit déjeuner de mes invités. Si encore une fois, j'aime prendre mon déjeuner seule au saut du lit, je prends un malin plaisir à servir mes invités, à m'asseoir avec eux et finalement à refaire un deuxième petit-déjeuner avec eux (avec confiture, jus de fruits, et tout, et tout,...). Et je papote, et je papote... ça peut durer des heures jusqu'à en oublier de faire le dîner !
En fait, j'adore les petit-déjeuners....  Un dernier aveu : quand je suis très fatiguée, que je n'ai pas envie de faire à manger, que chacun est libre de s'alimenter comme il veut (oui, oui, ça arrive et plus souvent que vous ne le pensez) et bien je choisis de petit-déjeuner mais cette fois avec un bon bol de lait bien cacaoté !!!
Lire des articles de la rubrique

Histoire de Tag

Jeudi 14 Juin 2007, 12:07 GMT+2par Eglantine

Minouchka m’a flattée en me taguant !!!!! je suis assez discrète en général mais ne voulait pas refuser ce plaisir à Minouchka. J'accepte donc de dévoiler une autre facette de ma personnalité !

Puique tel est le principe, je vous donne le règlement (copié-collé) :

  • Chaque personne devra dévoiler 7 choses la concernant.
  • Celles qui ont été taguées devront écrire aussi ces 7 choses sur leur blog ainsi que le règlement.
  • Elles devront ensuite taguer 7 autres personnes et les énumérer dans leur article.
  • Pour finir il faudra laisser un message sur le blog des 7 personnes choisies et les inviter à venir voir sur votre blog

1°) A un an j'ai été ébouillantée au niveau du pied par un robinet d'eau chaude. Les cuisinières à bois possédaient un compartiment eau équipé d'un robinet. Assise à côté de ce robinet, je l'ai actionné avec mon petit pied. Il parait que j'ai hurlé mais je n'en ai pour tout souvenir qu'une moyenne cicatrice sur ledit pied. Suite à ce genre d'incidents, on a inventé les robinets d'eau chaude sur les éviers.

2°) A quatre ans, j'ai failli mourir noyée dans une mare d'eau. Juchée sur une remorque ouverte, et apeurée par une araignée, je suis tombée de ce véhicule, face contre terre dans une mare. Je sens qu'il y en a qui rigolent. Depuis j'ai appris à nager (mais ça sert pas à grand chose dans une mare d'eau) et j'ai toujours la phobie des araignées : cependant je ne les tue que par obligation (c'est à dire pas souvent), je suis une sentimentale.

3°) A six ans, je suis passée par la portière de la voiture et me suis relevée très vite en courant après le véhicule. J'avais peur que personne ne s'en aperçoive et de me retrouver seule au milieu de la route. Ca m'a valu tout de même quelques points de suture. Ainsi, on peut dire que j'ai participé à l'amélioration de la sécurité des portières de voitures pour vos enfants  : aujourd'hui, elles s'ouvrent dans l'autre sens et sont équipées de système de sécurité, on a aussi inventé la ceinture.

4°) A huit ans j'allais à l'école en vélo. Ne sachant pas freiner (c'était un vélo de grand et j'étais petite...  pour les freins, il fallait de très grandes mains très puissantes) je me suis jetée sur un camion arrêté et fracassée l'arcade sourcilière sur le trottoir : 3 points de suture.  Mais ça ne m'a pas dégoûté du vélo. J'en fais toujours et j'aime ça. Y'en a qui rigolent, si, si, je le sens bien... Depuis, les fabricants de vélo ont fait beaucoup de progrès.

5°) A 14 ans, j'ai failli mourir asphyxié par du dioxyde de carbone dans la salle de bain mal aérée. Fort heureusement, j'ai eu le temps de sortir de la baignoire. Le gros plouf que j'ai fait en m'affalant sur le sol a permis  à mes parents de me sortir de là en cassant un carreau : Avez vous remarqué que les salles de bain peuvent toujours s'ouvrir de l'extérieur ? Si ce n'est pas le cas pour la votre, réagissez... Cette petite expérience hors du commun m'a permis de faire un petit bout de chemin vers le tunnel dont on parle parfois, je n'ai vu que l'entrée. Ma vie est un long drame...

6°) A 18 ans, j'ai été hospitalisé 3 semaines pour anémie mystérieuse. En sortant et à l'occasion d'un réveillon au cours duquel j'ai mangé "normalement", j'ai décidé de ne plus manger de viande (et ça dure encore) au grand désespoir de ma famille qui me pensait perdue. Depuis ce jour, je n'ai jamais eu d'aussi belles prises de sang. Ca m'a confortée dans l'idée qu'il n'y avait pas réellement besoin de viande pour survivre.

7°) J'en ai plein d'autres comme ça à vous raconter mais 7, c'est 7, faudra attendre le prochain questionnaire. Depuis, j'ai appris à nager, ma voiture est équipée de système de sécurité (notamment la ceinture), je fais toujours du vélo et j'aime ça, les aérations de ma maison sont aux normes,  pas bouchées et je mange toujours très peu de viande. Je n'ai aucun traumatisme de mes mésaventures, je m'en souviens à peine. Mon principal plaisir, n'est ni manger, ni faire la cuisine mais voyager quand c'est possible c'est à dire quand toutes les conditions matérielles sont remplies et ainsi découvrir des tas de choses et puis j'aime aussi, vous l'avez certainement pressenti,  rire et m'amuser.

Je ne porte pas malheur en principe, alors si ça leur dit je passe le tag à :

Hélène, lsgirl67, Caro, gracianne, rosa, Elvira, auré

Mais ce jeu circule tellement vite que je crains fort qu'elles n'aient déjà été sollicitées.

Lire des articles de la rubrique

Le vin a t'il un sexe ? Merci Nuage de lait....

Lundi 26 Mars 2007, 12:22 GMT+2par Eglantine

C'est Nuage de lait qui dans un excès de générosité m'a adressé ce petit questionnaire. Je vais  donc m'essayer à cet exercice pour moi un peu plus périlleux que les autres.

Autant vous le dire de suite, en la matière je suis une néophyte : si je suis capable au nom d'une AOC de situer à peu près les vins les plus classiques sur le territoire (et pas tous bien évidemment), je n'ai pas la connaissance ou si peu de cette science. C'est donc d'une façon totalement instinctive et sans prétention que je vais essayer de répondre le plus honnêtement possible. Commençons :

Selon vous, le vin est-il féminin ou masculin (et vous...) ?

Ca commence bien, car jusqu'à la lecture de ce questionnaire, je n'avais jamais vu le vin sous cet angle.  Faisons donc fi de la robe et du parfum qui après tout ne sont pas partout que l'apanage des femmes !

Dans notre vocabulaire, le vin est bien précédé d'un article on ne peut plus masculin. Quant au contenant, allez savoir pourquoi il est souvent  féminin, la bouteille, la barrique, la bonbonne, la coupe, la carafe, la cuve. J'omet volontairement et en toute mauvaise foi le tonneau, le foudre et le verre.

Si boire un verre de vin est pratiquement toujours élogieux, trop de verres nous rend rond comme une barrique, la coupe est pleine, une personne un peu large ressemble à une bonbonne...... et puis n'oublions pas que quand le vin est mauvais, lui-même se féminise  : il devient bibine, chopine, picrate,  piquette ou vinasse alors qu'au mieux de sa production, il est un bon cru, un nectar.... oui, oui on dit aussi la dive bouteille mais Rabelais est une exception !

Au delà de cette petite plaisanterie, je serais tenté de dire qu'à défaut de sexe, le vin aurait une âme, (d'ailleurs, y'a pas que moi qui le dis), l'âme de son terroir, l'âme de la personne qui a cueilli et sélectionné les fruits, l'âme de la personne qui l'a finalisé, l'âme de la personne qui nous l'offre et enfin l'âme de l'instant ou on le déguste. Encore faut-il qu'il soit élaboré et bu dans les règles de l'art !

Pour conclure, je dirais que lorsqu'on a la chance de rencontrer un passionné ou une passionnée qui avec des mots sait vous raconter le breuvage, c'est en général avec tant d'amour que finalement, on pourrait penser que l'objet de la discussion est une personne du sexe opposé. Je serais donc tenté de répondre que le vin a le sexe opposé à la personne qui en parle.....
 
Alors, pour moi, quel sexe a t'il, mais masculin bien entendu !

Etes-vous plutôt vin rouge, blanc ou rosé ?

Sans hésiter je réponds rouge mais je ne peux exclure tout d'un coup les vins des autres couleurs. Certains vins blancs m'ont donné de réels plaisirs et j'ai bu des vins rosés aussi bien charpentés que des vins rouges. Vous n'aurez ni cru, ni étiquette, je suis incapable de mémoriser ce genre de chose !

Etes-vous plutôt Champagne blanc ou rosé ?

Blanc de blanc, je fais confiance à mon entourage pour me fournir. J'ai horreur des champagnes dits verts. Et puis le Champagne, jamais en dessert ! Si je m'en délecte lorsqu'il est servi en apéritif ou sur un plat fin, je suis souvent incapable de boire la coupe offerte en fin de repas.

Quelle est votre "première fois" ?

Le sucre dans un petit verre de gnole. J'adore ça mais ça fait bien longtemps que je n'ai pas renouvelé ce plaisir. Mais ce n'est pas du vin ça ! Alors la petite coupe de Champagne qu'on a le droit de boire pour la première fois à sa communion.

Votre meilleur souvenir "émotionnel" avec un vin ?

Le petit canard dans le verre de gnole des parents bien entendu. D'ailleurs j'adore les chocolats à l'alcool, quand l'alcool se répand d'un seul coup dans la bouche et je crois bien que ça vient du petit canard. Ah, on me l'a déjà dit, c'est pas du vin, bon....

Je me rappelle aussi d'un merveilleux Pouilly Fuissé (oui un blanc) bu dans un restaurant et qui avait une longueur en bouche extraordinaire... Y'avait un médoc aussi (un Patache d'Aux, celui là je m'en souviens)... C'est là que j'ai commencé à vraiment aimer le vin. 

Pour conclure, je dirais que l'émotion avec le vin, chez moi, c'est imprévisible. Je ne sais pas bien pourquoi mais tout d'un coup, une simple bouteille ouverte autour d'une table avec un mets précis devient divine l'espace d'un moment. A ce moment de magie, succède un grand moment de solitude si c'est la dernière bouteille de la cave. Ce que je sais aussi, c'est que la prochaine qu'on ouvrira n'aura pas forcément la même magie. C'est ce mystère, cette instabilité qui éveille ma curiosité. L'émotion suscitée chez moi par le vin est le fruit d'une rencontre globale. Vous l'aurez compris, impossible pour moi de boire seule !

Votre meilleure association mets/vin ?

Je dirais Chateauneuf du Pape et Poulet aux amandes. J'ai déjà essayé de mettre un autre vin mais rien à faire... Est-ce vraiment la meilleure de mes associations, pas sur du tout ! Autrement, c'est dans un grand restaurant de Lille, le fameux Pouilly fuissé avec une petite sole aux asperges sauvages.

Votre prochaine dégustation (prévue ou fantasmée) ?

Prévue, il n'y en a pas donc ce sera fantasmée. Le parleur a cessé de parler et m'emmène parcourir les caves.... il me raconte....

Qui choisit le vin dans votre foyer et qui "gère" la cave ?

Et bien c'est moi. parce que je l'aime, moi, le vin : je ne résiste jamais, si on ouvre une bouteille,  ma curiosité est en éveil et je dois absolument la goûter.

Combien de vin avez-vous en cave ?

Une centaine de bouteilles.

Question subsidiaire :

Comment initieriez-vous un "jeune" au vin ?

J'aurais beaucoup de mal : je lui dirais que le vin se déguste. C'est du gachis de croire autre chose.... et pour le vin et pour le jeune.... Bois avec modération, mais surtout que du bon.... et écoutes le, comme il te parle (si, si, je vous assure, parfois le vin, ça cause) ! Domines le toujours, et surtout n'en fait pas une habitude mais un plaisir !

Ne voulant encombrer personne avec ce questionnaire, je le laisse à qui le veut ou peut-être à Stephanie, Gracianne, et à Hélène (Becky&Liz) tiens. Si vous voulez lire quelques poèmes ou charmantes phrases sur la dive bouteille, c'est ici.

Lire des articles de la rubrique

Mes années de 2 en 7

Vendredi 16 Mars 2007, 12:27 GMT+2par Eglantine

Gracianne m'a gentiment invité à participer à ce petit questionnaire. Une foule de souvenirs qui remonte, je trie, je classe, je mets dans les bonnes cases... Je ne suis pas toute jeune (mais pas toute vieille non plus) donc ça risque d'être un peu long ! Certaines l'ont fait côté musique, je le ferai côté lecture. Allez, zou.......

1957 : J'ai 3 ans, une santé fragile dans une maison peu ensoleillée. Une opportunité et nous voilà en Argonne, terre froide et austère pour l'étranger mais douce pour ses enfants. La ferme familiale, est dans un petit hameau à la lisière d'une longue forêt, le bout du monde..... nous en sommes à 2 km

Côté lecture : je sais pas encore lire.

1962 :  Nous sommes maintenant dans la ferme familiale mais pas agriculteurs. Je suis une enfant difficile, je n'aime rien.... sauf les pommes de terre, les pâtes, le riz et les lentilles. On veut me forcer à manger, tous les moyens sont bons. Je peux rester des heures entières à pleurer la bouche ouverte devant mon assiette, je ne cède pas. Je fais une résistance forcenée, on s'inquiète pour ma santé. Je ne veux pas de viande ou très peu, je veux du fromage. On veut me guérir, on m'envoie en colonie de vacances, même topo. Seule la Bénédictine, pas prévue au programme, trouve grâce en mon palais. Cette histoire me marquera à tout jamais et pendant des années je refuserai de goûter à toute nouveauté : promis, juré, je n'infligerai jamais ce supplice à mes enfants !

A côté de ça, je me sens libre comme l'air et heureuse. Je ne connais ni heures, ni  frontières. La campagne, ses chemins, ses champs sont à moi. Je connais toutes les maisons et tous les habitants, j'y suis toujours bien accueillie. Je passe des heures à la recherche des plaisirs sauvages, fraises, framboises, mures, noisettes, champignons, escargots.... et je maraude les fruits domestiques : noix, cerises... Je vis dans un pays bienveillant où les turpitudes des enfants ne sont pas un problème. C'est le paradis...

Je joue à la marelle ou à divers jeux de balles et de ballons sur l'axe routier principal qui sert surtout au passage des vaches. Les voitures sont encore rares ! J'ai aussi beaucoup de jeux dit de garçon, les billes et l'arc fait avec les branches de noisetier, les cabanes dans les bois.  J'adore la saison des foins. J'ai pour compagnons de jeux les enfants du village. Je joue à la dînette et m'amuse à faire manger des trucs infâmes à ma cousine : biscottes à l'eau, mousse de lessive colorée à la grenadine et présentée comme glace. Traumatisée, elle m'en parle à chaque fois que nous nous voyons. Je fais de temps en temps de la vraie cuisine mais surtout des petits gateaux.

Côté lecture : ce sont les aventures de Renart, Fripounet et Marisette, Spirou, Mandrake le magicien, les Pieds Nickelés, l'album des jeunes et Cochise l'indien.

1967 : trois mois de maladie, appendicite,  bronchite, broncho pneumonie ont eu raison de moi, je redouble ma sixième. Curieusement je garde un bon souvenir de l'hôpital ou j'avais de très joyeuses copines. J'aime aussi  le collège et apprendre mais ne me sens pas toujours à l'aise. Il y a comme un décalage entre la fille des champs et ceux de la ville. Je dévalise les épiceries qui vendent des bonbons.

Côté lecture : Je lis l'éventail de Séville, Henri Troyat, Sommerset Maugham, la vie devant soi, le petit prince, Aldous Huxley, Anne Frank, l'herbe bleue, la peau de chagrin... et les romans photos de ma soeur.... sans oublier pif poche et Tintin...(y'a pas d'âge pour ça)

1972 : Je m'éclate au lycée ou je suis en Internat. Avec mes copines nous passons des nuits entières à rigoler, à grignoter sous les draps en se racontant des trucs. L'ambiance est excellente. Dans ma campagne, pour une enfant de mon âge, c'est l'ennui alors je suis contente d'être là... J'ai  un excellent prof de français... Le bac approche, j'ai des ambitions....

Côté lecture : Après avoir écumé tout ce qui existe sur les extraterrestres, les incas, l'île de Pâques et les soucoupes volantes, je suis devenue un vrai rat de bibliothèque : je dévore Freud, Adler, Jung et Dolto en même temps que Sartre, Hermann Hesse, Tolkien et Kafka... Je me cherche...

1975 : J'ai eu le bac mais le reste a foiré, deux semaines d'hospitalisation pour une anémie mystérieuse et qui le restera à jamais contrarie mes projets de départ à l'étranger.  J'ai renié ma campagne....  Je voulais être instit, je travaille dans un bureau : tout plutôt que de rester dans mon bled paumé ou le Paradis est devenu Enfer. De toute façon, je suis persuadée que ce n'est pas pour la vie. J'habite un appart à Reims. C'est le début d'une vie de fêtes et de mes années folles : je vis à 100 à l'heure, sortir, recevoir, être invitée, organiser et participer à des fêtes, dépayser mes amis en leur faisant découvrir mon Argonne autour d'un feu de bois : oui j'aime retourner la-bas et mes amis conquis en redemande.... J'y suis tous les week-end et je finis mes soirées, avec des croissants, dans la boutique du boulanger philosophe amoureux de Brassens. Je suis une grande marcheuse, j'emmène mes amis en ballade nocturne au clair de lune et par grand gel.... j'ai plein de potes. On rêve ensemble de refaire le monde. Je souhaiterai ouvrir un bar sans alcool, pour les jeunes, un lieu de rencontre. J'ai peu de meubles, pas de table, un matelas au sol me sert de lit et je m'éclaire à la bougie parce que j'aime ça. J'invite mes amis à manger du cassoulet maison ou à boire du thé à la menthe assis en tailleur autour d'un tapis....

Le peu d'argent que je gagne, je le dépense en voyage avec mes copines et un sac à dos en guise de valise. Je réalise un vieux rêve, découvrir la Tchéquie, une histoire vieille de 50 ans. Suivrons le maroc et d'autres pays...   un véritable coup de foudre pour la culture orientale....  l'élargissement de mon esprit étriqué, une expérience forte.... Le fromage est rare dans les autres pays. Si je veux survivre, je dois accepter de nouvelles saveurs et ce n'est pas désagréable.... Je commence à aimer manger.... mais...

Suivent les années grandes résolutions, un soir de nouvel an, je deviens végétarienne pure et dure pendant de longues années au grand désespoir de ma mère. Je suis un phénomène, les cas de végétarisme sont rares à cette époque...  j'aggrave mon cas en testant la confiture de pissenlit !

Côté lecture : Après avoir lu les auteurs russes, certainement influencée par Robert Hossein qui sévit alors en région rémoise, j'ai une période mystique, je lis la Bible, le Coran, le Tao te king, Simone Weill, Saint-Augustin et autres livres imbuvables pour le commun des mortels....  certains de mes amis disent que je vais finir dans une secte. Tout en écoutant Tangerine Dream, Môrice Benin, FrédériK Mey, les Quilapayun, Le Front Polisario (oui, oui, ils chantent et leurs cassettes sont si belles que je les écoutais en boucle, dommage, je les ai perdues), Bob Marley, Greame Allwright, Alan stivell et Mike Oldfield  je vais redécouvrir Hermann Hesse et la sagesse de Siddharta.... 

1982 : J'ai changé de boulot, je travaille maintenant dans les livres et dans la région lilloise, je suis mariée, mon enfant, un garçon, a un an. Les bois me manquent mais la vie est belle : je découvre la Belgique, les côtes du Nord et plus globalement les chaleureux ch'tis. Je m'adapte et j'aime cette région. Je découvre la bière que je haïssais auparavant et j'en deviens fan. Niveau travail,  j'ai des horaires allégés. J'ai  repris des études de droit, j'ai de nouveaux amis... Nous retournons régulièrement dans mon Argonne avec notre fils qui a son tour découvre les joies des champs.

Côté lecture : je bouquine tout ce qui passe sous ma main : dans une bibliothèque, je n'ai que l'embarras du choix  !

1987 : J'ai un nouvel enfant et un nouveau métier, c'est comme ça, à chaque fois que je fais un enfant, je change de situation. Je manie des chiffres. L'ambiance est sympa mais culturellement, c'est le désert. Je regrette un peu mon ancien univers... Je prépare d'autres concours....  

Côté lecture : Trop occupée, je lis surtout pour me distraire des lectures faciles, des polars : Exbrayat, San Antonio, Agatha Christie.... et les histoires du soir avec mes enfants....

1992 : Troisième et dernier enfant, nouveau et dernier  métier... Je suis stabilisée : Années couches, biberons, fêtes d'écoles, devoirs d'école, vacances... Ma famille mange de la viande, je la cuisine donc, goûte mais n'en mange pas !

Côté lecture, c'est la dégringolade : je fréquente beaucoup les salles d'attente, ce sera donc Paris-Match, Maxi, Gala, Auto-Moto, Figaro Magazine, Elle...... et BD Diverses.... et les histoires du soir avec mes enfants.

1997 : Adieu l'appart, vive la petite maison à la campagne enfin presque. Je suis ce qu'on appelle une rurbaine mais je suis heureuse d'avoir un petit bout de campagne à moi : j'ai un petit jardin sympa dans lequel je plante plein de fleurs, toujours des vivaces. J'ai aussi des fruits. Je m'essaie à quelques légumes mais c'est toujours la cata. Je ne suis vraiment pas douée. On adopte un chien, le même que celui de Mamina. Autour de la table du jardin régulièrement, on fait de grandes fêtes...  Le végétarisme est chez moi une question de goût et de bon sens : je me sens mieux avec légumes et céréales, on nourrit plus d'hommes avec la nourriture destinée aux animaux qu'avec un animal, les animaux d'élevage sont malheureux : fini l'intégrisme, j'accepte quelques rares entorses à mon régime mais elles sont rares et ce sera toujours ainsi !

Côté lecture : livres de jardinage, livres de cuisine, magazines de bricolage ou de décoration.

2002 :   J'ai pu voir dans le verger lorrain de mes parents l'éclipse totale, un pur bonheur. Mais j'ai vu aussi la terrible tempête qui a sévi en Argonne et a détruit les forêts. J'étais la-bas à ce moment là, un vrai crève coeur. Le 11 septembre installe en moi un grand spleen. J'ai comme l'impression d'un monde perdu.... Des années fortes mais d'évènements extérieurs, subis et rapprochés... 

Mais qu'importe, la vie est plus forte, le goût des voyages m'a repris. Nous voulons faire partager cela aux enfants : Un an avant, nous les avons emmenés pour un périple fabuleux et merveilleux  en 4/4 dans le Sahara.  Nous avons en tête un nouveau projet : le Niger ...

Côté lecture : je découvre les lectures de mes enfants, essentiellement Stephen King et Weber, je relis Poe... et les brochures de voyage.

2007 :  Notre voyage s'est réalisée.  J'ai ouvert un blog culinaire, je souhaite laisser la mémoire de mes recettes et de quelques instants de vie à ma petite famille. Je suis heureuse de mes rencontres virtuelles qui me donnent l'impression de perpétuer un peu mes voyages. La dégradation de l'environnement me désole...  Nous aspirons à un autre voyage..... seule des contraintes bassement matérielles nous en empêchent. Vivement qu'ils travaillent ces sales mioches..... (Eh, c'est pour rire.... vous fachez pas les mioches... je vous aime...!)

Côté lecture : beaucoup d'articles culinaires sur Internet mais aussi des articles d'actualité.

2012 : Dans quelques mois, je vais m'arrêter de travailler....  Je réfléchis à tout le temps libre que je vais avoir et à ce que je peux en faire. J'ai envie d'explorer des contrées authentiques et j'en cherche... de loin je surveille un petit mouvement de résistance naissant...

2017 : J'ai arrêté de bloguer depuis bien longtemps.... je n'y trouvais plus un réel intérêt... trop de sites commerciaux et de propagande, plus assez de convivialité, des lois draconiennes et stupides. J'ai abandonné un vieux rêve, celui de vivre en ermite au fond de la forêt argonnaise en distillant clandestinement de la gnôle... Les tiques favorisées par le réchauffement climatique sont devenus trop nombreux. J'ai repris la lecture et explore d'autres voies.  J'ai choisi la route du soleil et inlassablement, je cherche des endroits ou on parle encore autour d'une bonne assiette.... ils sont de plus en plus rares.... mais j'ai bon espoir pour l'avenir :  en Bretagne, par exemple ou la résistance est la plus active, il y a des petits coins chaleureux mais aussi dans le Vexin, en Ile de France, en Suisse, au Canada, dans les DOM-TOM, aux Etats-Unis, au Portugal et ailleurs... Je voyage et je lis, je lis et je voyage.... j'ai une petite maison à la lisière de la forêt ou à deux pas des grandes dunes sahariennes....


A qui le tour : Rosine, Soulafa, Clipoye, Marjulane, Lilo... si ce n'est déjà fait ?

Lire des articles de la rubrique

Ma blogothèque

Lundi 4 Decembre 2006, 15:26 GMT+2par Eglantine

Je vous l'avais dit, la deuxième année, j'essaierai de créer ma blogothèque. J'en ai rêvé, je l'ai fait. Elle n'est absolument pas objective. Ce sont seulement des blogs qui correspondent un peu plus que les autres à mes affinités culinaires ou encore des blogs pour lesquels je peux éprouver une sympathie particulière liée à mon univers. Les blogs étant trop nombreux, j'ai du me résoudre à faire une liste sélective. Ne vous fiez pas  à mon seul jugement. Allez aussi sur blog-actu pour voir tous ceux que je n'ai pas cités.



1x umrühren bitteallemand

A boire et à mangervp

A Sunday lunch.... in Bourg-en-Bresse

lA Turtle in a Kitchen e

Abracadabra, vous êtes un chef

jAbsolutely Delicious

Absolutely Greengv

Adèlices

Amuses bouche

Assiettes gourmandes du chef

Au Beurre Fondu

Au bout du monde

Au jardin des délices

Au p'tit vermicel

Autnie Joe funny little kitchen 

Autour De M

Aux mille et un délices

Aux petits oignonsv

Bec à sucre

Bienvenue chez Christhummm 

Blanc d'oeuf

bBlog appétit

Blog de Tantine

Blogbiogv

Blogtest de Dara (Asie)

Bonjour, ciao, welcome to cucina Testa Rossaangleterre

lCafé créoleg

Cahier gourmand

Cannelle et Cacao

Casa Nadia

lCasteldelravino en Guyane........et  sa p tite cuisine

Cerises et clafoutis

lChez Becky et Lizp

Chez elise

lChez Georgette h

Chez Lorettec

Chez Omelette

Chocolat et caeterag

Cléa cuisinev

lClipoye : passes moi ta recette!

Cocopassions

Colibri-attitudev

Cookies, muffins and co...g

Côté cour, vanille et 7e art

Couverts et découvertes

lCuisine Campagne g

Cuisine créative

Cuisine moi un mouton

Cuisine d Omo chakir (Orient)

lCuisine de la mer hgp

Cuisine et Compagnie

Cuisine et Couleurs

lCuisine métisse h

Cuisiner en lignet

Cuisinez viev

Dada délices

Dans la cuisine d'Audinette

Dans ma cuizine

Deborahmia

Des Goûts et Des Couleurs...

Délices etcaetera...

Dituttodipiuitalie

lEggs and mouillettes

Entre Rire et cuisine

Envies d'un jour

Epices et compagnie

Epicurien.be

lEt si c'était bon

Fidji passion boulangeb

Fleur d'orangert

Gastronomeure

Gastronomades

Gloubiblog

Gorgeous and Deliciousg

Gourmandises

lGuillemette

Ici et d'ailleurs

Je mijote

Khala et compagnie

Kisine et archi

Küchenlateinallemand

La Belle au blé dormanta

jLa Cachina (Provence)

lLa cantine de Marjulanem

La cuiller en bois

La cuisine d'Anna

La cuisine d'Eric Roux

La cuisine de Christine

La cuisine de FabienItalie

La cuisine de Lilou

La Cuisine De Marie

La Cuisine de Mercottec

La cuisine de Rosine

La cuisine des marmottes

La Fée maison

La Flaveur d'un souvenirg

La Maisonnette de Barbichounette

La Majuluta espagnol

La marmite de Cathy

La passion du vin (forum)v

La popote du potagere

La popotte de Manueg

La popotte de Stéphie

La popotte de Vero

La tartine gourmande

La vie au jour le jour

La vie des pignous

Lali et Cie

L'échappée

Le bistrot de Christine

Le Blog des gourmands !

Le blog d'Olifv

Le confit, c est pas gras !

Le palais de Lunyeg

Le Palais des délicesg

Le Pays de Candy

Le Petit Brocoli Illustré

Le petit monde elfique

bLe pétrinb

Le Sens du Goût

Les Agapes

lLes bonheurs de Senga

Les bonheurs de sophiea

Les carnets de Miss Diane

Les carnets de sbmarie

Les Casseroles de Nawal

Les Culino-tests

Les délices de Manon

Les délices de Reinefeuille

aLes gourmandises d'Isa

lLes Gourmandises de Sylvie

Les Nectars de Maya

Les p tits gourmands

Les passions de Phanie

Les petits plats de trinidadg

Les petits plats de Manuela

Les plaisirs de Bichonne

Les petits plaisirs de Sophie

Les sucreries de Bulle...g

Ma cuisine est verte

Ma Cuisine rouge

Mais pourquoi est-ce que je vous raconte ca h

Mais qu'est-ce qu'on mange  ?

Malice et pain d'épices

Ma p'tite cuisine 

Marcîa  Tack . ..

Menus Propos

Mes essais dans la cuisine

Mes mets et moi

Mes petits carnets

Mes recettes préférées

Mets aventures

Miamourdises

Miechambo cuisine

Nos Ptites Magies

Num num birdy

lOlhar Feliz : la cuisine du jarding

On mange !!!

lbPapilles et pupilles

bPapilles et pupilles a

Paprikas 

Passion...  gourmandise

Passion culinaire pour une cuisine passionnante
 
Pause-café
Petit Miam tout en couleurv

lPenglobe

Petite Lolie...

lPierre Cuisine

Pistache et chocolat

Plage ou cuisine

Pralinettes

lbP'tit Miam tout en couleurv

lPocah - a culinary expression

Popote de vero

Sahten (Liban)

Sans lait, sans sojaa

Saveurs mexicaines (Mexique)

Socrate-dionysosv

Sommelier consultantv

Sophie's kitchen

lStation gourmandec

Tambouille et Pistouille

Tara Biscotta 

lTarzileg

lTasca da Elvirap

Torchons et serviettes 


lTrop slurp avec Estebe h

Tuyau de poele

lUn dimanche a la campagne eg

Un si joli quotidien

Valérie cuisine et voyage

Xihongshi

Zénobie


 
LEGENDE


l       Ceux que j'ai un plaisir constant à visiter sans aucune objectivité
r     Leur blog est résolument placé sous le signe de la bonne humeur

e        Ils ont une belle plume
v              Des pros de la bouteille
chef          Ils utilisent des techniques qu'ils expliquent bien
g            J'aime leur côté écolo, proche de la nature
b        Des spécialistes de la boulange
vUne orientation végétarienne
a         Recettes pour allergiques

aitalieangleterre Pour eux, j'apprendrais bien une langue étrangère espagne

gateau    Ils ont un bon rayon boulangerie-patisserie-confiserie  
p    Ils ont un rayon poissonnerie
b     Blogothèque ou liens culinaires intéressants

Lire des articles de la rubrique

Les meilleures recettes naturelles

Mardi 13 Juin 2006, 11:28 GMT+2par Eglantine
Lorsque mon mari s'est mis à m'offrir un livre de recettes , je l'ai regardé d'un air suspicieux. 

"Tiens" me dit-il, "je t'ai ramené un bouquin. Les recettes doivent être excellentes." Dubitative, j'ai pris le livre, l'ai feuilleté et sans autre forme de procès, j'ai décrété que de toute façon, étant donné ses connaissances culinaires qui se limitent à la cuisson des pates et de la paella en boîte, ce livre ne pouvait être que médiocre. Je n'ai pas eu le coup de foudre.

recettesnat

Dédaigneusement, je l'ai posé sur une étagère et il y est resté 20 ans. Oui, à peu près 20 ans, du moins, c'est ce que dit le copyright : 1986.

Et puis, je me suis mise à bloguer. Les blogs sont avant tout pour moi une merveilleuse école de cuisine. Très vite je me suis mise à douter de mes talents culinaires, enfin on va dire plutôt que je me suis rendue compte que ma cuisine même si elle était appréciée par mes fans, (c'est à dire mon entourage proche) gagnerait à être plus novatrice, moins limitée. Car  finalement, je m'étais lovée dans une routine et j'avais fermé la route qui mène au pays des saveurs.

Voyageuse dans l'ame, j'ai passé la frontière, j'ai tordu le cou à mes habitudes et j'ai repris mes carnets de voyage. Et je suis tombée entre autres sur ce livre. Et la,  je me suis demandée comment j'avais pu le laisser prendre autant de poussière ! Cest dans le même instant que j'ai compris aussi ce qu'était le péché d'orgueil et ce qu'il m'avait fait perdre ! Finalement dans les plus belles histoires d'amour, ce ne sont pas forcément les coups de foudre qui durent le plus longtemps mais les couples qui au fil du temps s'apprivoisent.

Il est rare qu'un livre de cuisine me plaise dans sa quasi totalité. D'habitude c'est une deux ou trois recettes et puis le reste, je zappe. Pour ce livre, c'est un peu différent. Jusqu'à présent, tout ce que j'ai testé a reçu l'approbation familiale. Je pense qu'il est épuisé. On peut encore le trouver d'occasion par Internet. Tout n'est pas totalement perdu. Au fil des mois, je partagerais avec vous quelques unes de ses recettes.

La première sera le risotto aux crevettes .  Mais patience, il faut que je rédige....
Lire des articles de la rubrique

Les Blogs de Ma Bulle

Jeudi 27 Avril 2006, 00:12 GMT+2par Eglantine
Lire des articles de la rubrique

Les 4 choses

Lundi 20 Fevrier 2006, 09:29 GMT+2par Eglantine

Dara m'ayant invité à répondre au questionnaire des 4 choses, je passe à table avec plaisir (dommage que ton gateau ne soit que virtuel sinon je l'aurais mis sur la table Dara) et plus récemment :  Virginie

4 boulots que j'ai eu dans ma vie
- Vendangeuse en Champagne
- Monitrice de colonie de vacances
- Bibliothécaire
- Informaticienne

4 films que je pourrais regarder encore et encore
- Le festin de babette
- Le maitre de musique
- Tous les Hitchcock 
- Le Cerf volant du bout du monde
Je sais, je sais, ça date un peu mais c'est comme ça ! Mais en règle général je n'aime pas voir un film que j'ai déjà vu

4 endroits où j'ai habité
- Dans mon Argonne natal
- En Meuse, pays de ma mère
- Dans la capitale du Champagne REIMS
- Dans une belle ville du Nord de la France LILLE

4 séries que j'aime
- Je ne suis pas fan des séries mais j'aime les 4400, Urgences
 et j'ai aimé la quatrième dimension, le prisonnier

4 émissions TV que j'aime
- Envoyé spécial
- Arrêt sur images sur arte (mais ça va s'arrêter)
- Tout le monde en parle avant que ce ne soit supprimé
- Avant les actualités ou magazines mais ce n'est plus vrai aujourd'hui, je préfère m'informer sur Internet ou je trouve l'information plus riche et moins orientée.

Je regarde de moins en moins la télé, la trouvant de plus en plus inintéressante et culturellement très pauvre.

4 endroits où j'ai passé des vacances
- Le massif central
- La Tchécoslovaquie
- Le Niger
- La Mauritanie (mon rêve, voir le banc d'Arguin mais c'est pas une bonne idée pour cette année !)
J'aime beaucoup les endroits sauvages

4 websites que je visite régulièrement
Je n'arrête pas de surfer et il m'est difficile de choisir donc :
- tous les sites informatiques
- tous les sites culinaires
- Le musée de l'Hermitage qui me permet d'avoir de magnifiques fonds d'écran
- les sites d'actualités : actuellement rue89.com

4 aliments ou plats que je préfère
- Le fromage sous toutes ses formes
- La tarte : la meilleure varie en fonction de la saison
- Le petit carré de chocolat noir, le soir juste avant de me coucher
- La tranche encore chaude de pain grillée du matin recouverte d'un beurre fondant
  et j'en met un 5e, j'adore les lentilles (sans saucisses)

4 endroits où je préfèrerais être là et maintenant et tout de suite
- Au bord d'une piscine, ou il fait chaud avec un livre
- Dans un magnifique jardin entrain de flaner
- Dans une oasis entrain de siroter un thé à la menthe
- Dans la forêt entrain de chercher des champignons

4 bloggueuses à qui j'envoie le même questionnaire

Je pense que ce questionnaire a déjà beaucoup circulé, je laisse donc loisir à toutes les personnes qui n'ont pas répondu de le saisir au passage.

Lire des articles de la rubrique

Si j'étais...

Mercredi 21 Decembre 2005, 12:23 GMT+2par Eglantine
  • Si j'étais une fleur : Je serais la perce neige.
  • Si j'étais une couleur : Je serais transparente.
  • Si j'étais un fruit : Je serais la pomme bien sur.
  • Si j'étais une saison : Je serais le printemps.
  • Si j'étais un animal : Je serais un oiseau.
  • Si j'étais un phénomène naturel : Je serais le feu follet.
  • Si j'étais un sport : Je n’existerais pas.
  • Si j'étais un chiffre : Je serais le 7.
  • Si j'étais un pays : Je serais le désert.
  • Si j'étais une boisson : Je serais un vieux vin.
  • Si j'étais un mot : Je serais le silence.
  • Si j'étais un instrument de musique : Je serais un violon.
  • Si j'étais un insecte : Je serais libellule.
  • Si j'étais un paysage : Je serais un long fleuve.
  • Si j'étais une ville : je serais humaine.
  • Si j'étais un oiseau : Je serais migrateur.
  • Si j'étais un arbre : Je serais un chêne.
  • Si j'étais une chanson : Je serais la tendresse de Bourvil, mais aussi les couleurs du temps de Beart
  • Si j'étais une musique : Je serais sonate pour arpaggione, de schubert
  • Si j'étais un objet : Je serais de l’encre.
  • Si j'étais un plat : Je serais douceur.
  • Si j'étais une maladie : .Je serais bénigne..
  • Si j'étais une glace : Je serais le miroir de l’eau.
  • Si j'étais un film : Je serais le festin de Babette de Gabriel Axel d’après une nouvelle de Karen Blixen
  • Si j'étais un pas de danse : Je serais le fox-trot
  • Si j'étais une langue : Je serais l’esperanto.
  • Si j’étais une invention : Je serais la paix
  • Si j’étais une insulte : Je serais le silence
  • Si j'étais des chaussures : Je serais des tongs.
  • Si j'étais un moyen de locomotion : Je serais un télétransporteur.
  • Si j'étais un bijou : Je serais une pierre.
  • Si j’étais un poème : Je chanterais ….
  • Si j'étais un style architectural : Je serais oriental…
  • Si j'étais un vêtement : Je serais confortable.
  • Si j'étais un livre: Je serais Siddharta d’Hermann Hesse.
  • Si j'étais un mois : Je serais Février.
  • Si j'étais un jour de la semaine : Je serais un jour de repos.
  • Si j'étais un art : Je serais l'art de l'entendement.
  • Si j'étais un des quatre éléments : Je serais le feu.
  • Si j'étais une planète : Je serais La Terre.
  • Si j'étais une voiture : Ca se peut pas ! .
  • Si j'étais un jeu de rôle : Je serais un sorcière ou une magicienne aux incantations sympas.
  • Si j'étais un verbe : Je serais être ou ne pas être.
  • Si j’étais une pièce de théâtre je serais Harold et Maud de colin Higgins

©CopyrightFrance
Lire des articles de la rubrique

Le coin du blogueur

Samedi 17 Decembre 2005, 13:14 GMT+2par Eglantine
http://leplacard-d-elle.mabulle.com/index.php/2005/12/17/27004-le-coin-du-blogueur
Syntaxe Tout sur HTLM XHTML : Une référence en matière de langage

NVU : Equivalent dans le monde du libre de frontpage ou dreamweaver.

NOTEPAD++ : Editeur de texte perfectionné mettant en évidence les différentes balises de la syntaxe du langage utilisé.
Couleurs RVB : Logiciel permettant de trouver un code HTML par rapport à une couleur

Rêver en couleurs : A partir d'un code couleur, retrouver ou travailler la couleur. Convertir entre différents codes couleurs
Images GIMP : Equivalent de Photoshop en matière de traitement d'images.

Photofiltre : Traitement d'images simplifié, parfait pour les masques. Parfait aussi pour redimensionner une image

XNVIEW : Editeur d'images. Convient à une recoupe rapide d'images. Permet de renommer par lot des images, de convertir dans différents formats...
Dictionnaires WIKIPEDIA : Une véritable encyclopédie en ligne

Lexilogos : Un vrai dictionnaire en ligne ultracomplet.
Divers Framasoft : Le monde du libre

Comment ça marche : Encyclopédie de l'informatique interactive. vous pouvez participer à sa rédaction.

Tous ces logiciels sont gratuits. Ce sont soit des freewares, soit des logiciels libres et vous pouvez les télécharger en cliquant sur le lien correspondant. Merci de me prévenir par commentaire si un lien devient obsolète.

http://leplacard-d-elle.mabulle.com/index.php/2005/12/17/27004-le-coin-du-blogueur
Lire des articles de la rubrique