BIENVENUE SUR Le Placard d'elle
RECHERCHE
Accueil> Tous les articles de la rubrique entrees-et-apero
Eglantine

Le Placard d'elle

Elle, c'est Eglantine. Ses racines sont en Argonne dans un petit village perdu à la lisière de la grande forêt. Eglantine vous parle de sa cuisine, de ses souvenirs, de là-bas mais aussi d'ailleurs...

Petits friands au saumon fumé et à l'aneth

Mercredi 2 Mai 2012, 11:15 GMT+2par Eglantine
Voici de délicieux petits friands que je ne fais pas trop souvent mais qui sont toujours très appréciés. En maxi-taille, ils peuvent très bien servir d'entrée ou sont idéaux pour un repas du soir. En mini taille, ils raviront les invités lors d'un apéritif. On peut facilement décliner cette recette en remplaçant saumon et aneth par un autre parfum à votre convenances (personnellement, j'ai testé avec beaucoup de bonheur morbier et cumin).

Friand au saumon

Pour environ 6 friands maxi-taille

300 gr de pâte feuilletée
200 gr de saumon fumé
1 oignon
10 cl de crème liquide
20 gr de farine
2 œufs + 1 œuf pour la dorure et l'assemblage
aneth
Beurre
Sel, poivre, muscade

Commencer par faire cuire 2 œufs pendant 15 mn (œuf dur) et les écaler.

Hacher l'oignon et faites-le revenir dans le beurre. En ce qui me concerne, je remplace le beurre par de l'huile de l'olive parce que je pense tout simplement que c'est meilleur pour la santé et que ça ne change pas grand chose à la recette. Verser la farine sur les oignons légèrement revenus et mélanger. Ajouter la crème et porter à ébullition en remuant constamment. Laisser épaissir (si la préparation est trop épaisse, on peut mettre un peu plus de crème mais attention, le mélange doit être épais - ce n'est pas une béchamel). Saler, poivrez et assaisonnez de muscade.

Ça, c'est la base, après on met les ingrédients qu'on veut. Ici c'est saumon donc on découpe le saumon fumé en petits morceaux. On le mélange à la sauce refroidie, au œufs durs hachés grossièrement et à l'aneth ciselé.

On mélange avec une fourchette le dernier Œuf. Dans la pâte feuilletée, on découpe des cercles de 15 cm de diamètre. On met une très bonne cuillère de la préparation au centre. On mouille la moitié du tour avec l’œuf battu et on rabat pour obtenir un friand. On colle, on roule un peu les bords qu'on aplatit avec le dos d'une fourchette (entre deux on trempe la fourchette dans l'eau, ça évite que la fourchette ne colle à la pâte. On répète l'opération jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de matière. On dore ensuite les friands avec le reste de l’œuf.

On cuit à four chaud, 240° jusqu'à ce que la pâte soit levée et dorée. Servir à votre convenance. Ce soir, c'était avec une petite salade parfumée au vinaigre balsamique.
Lire des articles de la rubrique

Les gougères

Dimanche 18 Septembre 2011, 13:02 GMT+2par Eglantine
Cette année, nous avons fait la fête des voisins tardivement. Le temps n'était pas au beau fixe : beaucoup de nuages, pas de pluie et de la fraîcheur. L'affaire était donc incertaine car nous avons l'habitude de nous réunir dans un jardin. Quoi de mieux donc pour réchauffer l'atmosphère que de présenter à cette occasion des bouchées chaudes. C'est tout naturellement que j'ai pensé aux gougères et là, je me suis aperçu qu'une si classique recette ne figurait pas dans mon blog tout comme la recette de la tarte aux groseilles que je fais pratiquement tous les ans et que j'avais envie de présenter si le temps restait stable. Voici donc la première de ces recette : les gougères.

gougere


1/4 de l d'eau
150 gr de farine
100 gr de beurre
5 oeufs
150 gr de gruyère
sel, poivre
noix de muscade

Le principe de réalisation est celui de la pâte à choux. On verse dans une casserole, eau, beurre, sel, poivre et on fait chauffer. Attention, les gougères ne doivent pas être trop salées sinon ce n'est pas bon. Il faut donc prendre en compte le fromage qu'on ajoutera ensuite.

Lorsque le liquide est chaud, on verse d'un bloc la farine et on remue hors du feu. On remet alors la casserole sur feu doux et on mélange pour assécher le tout. La pâte doit se détacher du récipient et se ramasser en boule (principe de la pâte à choux).

On ajoute un à un les oeufs. J'utilise pour cela mon robot. En dernier, on ajoute 120 gr environ de gruyère. Le reste sera parsemé sur les gougères avant cuisson.

On peut les préparer à l'avance et les cuire seulement au dernier moment. C'est meilleur quand elles sont encore chaudes mais pas réchauffées.

45 mn avant de les servir, on préchauffe le four sur th. 180°. On dépose à l'aide de deux cuillères à dessert des petits tas sur une tôle recouverte de papier sulfurisé. On parsème de gruyère râpé et on met cuire une trentaine de mn. C'est bon lorsqu'elles deviennent bien dorées.

gougeres

La gougère peut facilement s'adapter à d'autres parfums. On peut remplacer le fromage par un autre fromage, on peut ajouter des herbes ou des épices. Personnellement je préfère la recette classique.
Lire des articles de la rubrique

Tartelettes aux épinards et au fromage de chèvre

Dimanche 29 Mai 2011, 16:05 GMT+2par Eglantine
Ces derniers temps, c'est un peu le chantier dans mes fichiers. J'ai repris la cuisine, j'ai repris les photos mais je n'ai pas toujours le courage d'écrire. Alors, je prends des notes en me disant que la publication ce sera pour plus tard et puis après, lorsqu'enfin je sors de ma torpeur, tout est mélangé.... normal me direz vous pour un site de cuisine....

J'ai quand même réussi à extirper de mon fatras une recette, ma foi assez simple à faire et que nous aimons bien. Une façon facile de faire manger des épinards à tout le monde. Elle est directement inspiré d'un produit surgelé que ma mère achète mais c'est nettement meilleur.

Tartelettes épinards et chèvre

Pâte feuilletée
Fromage de chèvre (au choix, voir plus bas dans recette)
Epinards frais
Nota (l'épinard ayant tendance à fortement rétrécir à la cuisson, en prévoir beaucoup)
Crème
Sel, poivre, ail
Jaune d'oeuf (dorure)

On nettoie, on fait blanchir les épinards quelques minutes puis on les égoutte soigneusement. (directement inspiré de Chef Simon). Puis, avec un ciseau, on les cisèle (très logique tout ça). On ajoute une pointe d'ail, une cuillère de crème (qui variera en fonction du poids que vous ne voulez pas prendre), du sel et du poivre. On met à refroidir le tout.

On fonce nos petits moules à tartelette avec de la pâte feuilletée. Dessus, vous déposez, quelques cuillères d'épinards.

Pour le chèvre, vous avez le choix, mais il faut le rendre moelleux car sinon ça donne un truc pâteux pas très agréable en bouche. Moi j'utilise fréquemment du fromage de chèvre en pyramide. Si je veux qu'il ait un peu plus de goût, j'y ajoute du chèvre buche et j'incorpore dedans un peu de matière grasse : au choix, crème ou huile d'olive. Personnellement, j'ai un petit faible pour l'huile d'olive dont j'use et abuse. Une fois donc qu'on a choisi son option et j'avoue que je ne vous ai pas facilité le choix avec mes explications plus qu'approximatives, on touille le tout pour le déposer sur les épinards.

Tartelettes aux épinards et au chèvre

On fignole en coupant des bandelettes qu'on dispose en croisillon sur le dessus des tartelettes. On dore au jaune d'oeuf et on met dans un four chaud (autour de 240 °) jusqu'à ce que ça soit doré et cuit.

Lire des articles de la rubrique

soupe de concombre à l'orange

Lundi 12 Juillet 2010, 11:50 GMT+2par Eglantine
Par les chaleurs qui sévissent actuellement, j'ai eu envie de retrouver la saveur de cette agréable soupe que nous avions mangée l'année dernière au Maroc. Nous avons essayé de la faire connaître lors d'un apéro dinatoire de quartier et ce fut une agréable découverte pour pas mal de personnes.

Choisir un jour de canicule. A préparer au moins deux heures à l'avance, la veille, c'est encore mieux.

soupe marocaine concombre orange

Pour 2 beaux concombres (environ 600 gr)
6 cuillères à soupe rase de sucre semoule
3 cuillères à soupe de fleur d'oranger
Le jus d'un citron
Le jus de 3 oranges
3 cuillères à soupe d'huile d'olive
sel, poivre
marjolaine ou coriandre (facultatif)

C'est d'une simplicité enfantine. Il suffit de raper le concombre avec une râpe fine puis d'ajouter tous autres éléments. Le secret de cette soupe étonnante tient en deux choses : l'incontournable eau de fleur d'oranger et le dosage du sucre. La quantité de sucre dépend de la qualité de l'orange. Ce doit être sucré mais à peine pour rester rafraichissant et puis vraiment très légèrement salé car le sucre doit dominer. Vous verrez, c'est très surprenant, très bon et très rafraîchissant.
Lire des articles de la rubrique

Salade d'été aux accents de retour de vacances

Mercredi 3 Septembre 2008, 11:28 GMT+2par Eglantine
Toujours retour de vacances : j'ai rapporté dans mes bagages un peu de ricotta séchée (mais aussi de la fraîche), produit que je n'ai jamais vu en France. J'en ai mis un peu dans cette salade mais on pourra la remplacer par un autre fromage (ex : feta)


salade des vacances


Pour deux personnes :

1 ou 2 bouquets de choux-fleur (cuit mais encore un peu croquant)
2 oeufs durs
2 tomates
Quelques radis
Quelques feuilles de salade
deux branches de persil
Une poignée de noix de cajou
Ricotta séchée (ou autre fromage)
Mortadelle (facultatif)

1 petite échalote
le jus d'un demi-citron (ou d'un citron)
Huile d'olive (3 fois le jus de citron)
Poivre du moulin
Sel

Préparation
:

Mettre dans une jatte au fur et à mesure : le choux-fleur détaillé en petits morceaux, les oeufs durs hachés grossièrement avec un couteau, les tomates coupées en petits quartiers, les radis tronconnés, quelques feuilles de laitue, le persil haché, une poignée de noix de cajou et enfin la ricotta séchée en petits morceaux ou petites lamelles. La mortadelle, c'est juste parce qu'elle était dans mon frigo mais on peut s'en passer. Saler légèrement, poivrer

Presser le citron. Ajouter au jus recueilli de l'huile d'olive (3 fois le volume du jus de citron environ) et l'échalote hachée finement. Saler légèrement

Au moment de passer à table mélanger sauce et légumes. Ajuster sel et poivre.
Lire des articles de la rubrique

Un plaisir simple : tomates-mozarella

Vendredi 29 Aout 2008, 16:25 GMT+2par Eglantine
Retour de toscane.... très peu de cuisine la-bas mais énormément de visites... des souvenirs plein la tête (Sienne, Florence, Assise et même Rome) et puis surtout une pensée toute particulière pour Paola car sans un article sur son blog, je n'aurais certainement pas eu l'idée de visiter le petit village de  Monteriggioni.

Monteriggiani
 
Monteriggioni : la place

Quand  même avant de partir quelques produits achetés sur place pour garder encore un peu de Toscane à notre retour et notamment de la "Mozarella di Bufala" artisanale qui a un goût autrement plus fin que celle que l'on peut trouver dans nos supermarchés.

Aussi aujourd'hui, une recette toute simple et ensoleillée pour jour gris et pluvieux... eh oui, c'est ça les retours... un plaisir simple qui ne doit pas son succès à la cuisinière mais simplement aux ingrédients choisis pour composer le plat.

Mozarella di bufala
Tomates
Basilic frais
Huile d'olive fruité
Vinaigre balsamique de Modène (de qualité)
Sel
Poivre (facultatif)

Tomates à la mozarella

La proportion huile, vinaigre est simple : pour une mesure de vinaigre, deux mesures d'huile d'olive.

Couper les tomates en tranches ainsi que la mozarella. Intercalez entre les tomates la mozarella. Parsemer légèrement de sel.

Faire le mélange huile, vinaigre balsamique et salez légèrement mais pas trop. Le vinaigre balsamique est légèrement sucré. Il serait dommage de tuer sa saveur par l'ajout de trop de sel.

Parsemer de basilic haché ou détaillé en fines lamelles (j'utilise un ciseau). Verser le mélange huile, vinaigre sur les tomates.

Et bonne dégustation..... Vive les plaisirs simples !
Lire des articles de la rubrique

Salade à la fleur d'oranger

Lundi 28 Juillet 2008, 11:20 GMT+2par Eglantine
Enfin le grand beau temps, l'été quoi, il était temps, je commençais à déprimer. Profitons en à fond...  Et avec le soleil évidemment, des envies de fraîcheur. Je vous livre ici une petite recette bien sympathique pour forte chaleur. Certainement une des dernières recettes avant de prendre un repos total d'une quinzaine de jours....

Il faut dire que c'est un peu comme si j'étais déjà partie... Ce beau temps, le début des congés ont imprimé chez moi un air de farniente et surtout l'irrésistible envie de remettre beaucoup d'ordre dans la maison... au détriment bien entendu de mon blog et plus généralement de la blogosphère....

salade à l'orange

1 belle salade verte
1 orange 1/2
1 cuillère à soupe de jus de citron
1/2 cuillère à soupe d'eau de fleur d'oranger
1/2 cuillère à café d'huile
1 pincée de sel
1 cuillère à soupe de sucre (rase).

Nettoyez bien la salade et n'en garder que le coeur et les feuilles tendres. La découper en fines lanières.

Prenez le jus de la 1/2 orange. Peler à vif l'autre et coupez la en dés. Ici, je n'ai pas fait mais c'est mieux de peler à vif.C'est très bien expliqué là (clic).

Mélangez jus d'orange et citron, huile, eau de fleur d'oranger, sel, sucre.

Disposez les organges sur la salade lavée et essorée. Versez délicatement la sauce dessus.

salade a la fleur d'oranger et crudités

C'est un  véritable bonheur. J'avais fait cette salade avec tout une série d'autres crudités dont une salade de carotte à la marocaine et quelques oeuf durs. Repas light pour journée caniculaire....
Lire des articles de la rubrique

Tarte aubergines, tomates cerises et ricotta parfumée aux herbes

Lundi 19 Mai 2008, 11:11 GMT+2par Eglantine
Mon jardin est presque en ordre, le soleil est un peu plus discret... il est temps pour moi de reprendre le chemin des casseroles mais piano tout ça.... chez moi, l'arrivée de l'été entraîne la farniente et la cuisine facile sans prise de tête. Quelques exceptions dans tout ça mais les jours qui viennent laisseront sans doute place à des recettes assez simples.

Il y a quelque temps, j'ai découvert la ricotta dans les tartes façon quiche. Nous avons trouvé ça excellent et beaucoup plus léger que tout crème. Je n'ai pas encore eu le temps de publier la recette mais ce sera pour bientôt. Aujourd'hui, je vous présente la dernière née de mes tartes d'été :

tarte tomates cerises

3/4 de pot de ricotta
1 grosse cuillère de crème fraîche
3 oeufs entiers
30 gr de râpé
1 beau blanc de poireau
Du beurre (20 gr environ)
1/2 aubergine
Huile d'olive
Herbes (thym, basilic)
sel, poivre
Tomates cerises
Quelques ronds de chèvre doux (facultatif)
1 rouleau de pâte feuilletée

Faire revenir dans du beurre le blanc du poireau détaillé en petits morceaux. Eplucher l'aubergine, couper la en petits carrés et faire revenir dans de l'huile d'olive. La prochaine fois, j'essaierai avec de l'oignon à la place du poireau (ma fille n'aime pas l'oignon).

Mélanger au fouet, ricotta, crème fraîche, oeufs entiers, sel, poivre et herbes. Ajouter en dernier le râpé et bien mélanger. Ajouter les poireaux.

Etaler le rouleau de pâte feuilletée sur un plat à tarte. Parsemer des carrés d'aubergines précuits. Verser le mélange ricotta, oeufs, crème, poireaux sur la pâte. Parsemer de petites tomates cerises et de quelques morceaux  de chèvre doux.

Cuire à 250° jusqu'à ce que le dessus soit bien doré. Déguster seul ou avec une salade.

tarte aubergines
 
 
et puis, une petite fleur pour terminer !
 
rhododendron
Lire des articles de la rubrique

KKVKVK#22 - Soufflé au Saint-Agur

Vendredi 9 Novembre 2007, 12:09 GMT+2par Eglantine

Lorsque j'étais enfant, je détestais le soufflé au gruyère. Dès que ma mère amenait la cocotte sur la table, je tournais dédaigneusement la tête en disant que ce n'était pas bon sans autre forme de procès. Et puis un jour, je suis allée chez ma tante et devinez ce qu'elle m'a servie......

Depuis je suis devenue une inconditionnelle de ce plat mais chez moi le soufflé au gruyère n'a pas la côte. Pourtant, c'est un plat que je n'ai aucun mal à réussir, je n'ai même pas besoin de recette pour le faire, je le fais d'instinct. Alors, je me suis dit qu'il faudrait peut-être que je le diversifie : une fois au foie gras, une fois au poisson, une autre fois au potiron et puis aujourd'hui parce que j'avais du Saint-Agur dans mon frigo, au fromage. C'est une recette  pour le KKVKVK de Mariond'après l'idée génialissime de Manue.

Une belle cuillère de farine (bien bombée)
50 gr de beurre
Du lait
4 oeufs
80 gr de Saint-Agur
30 gr de gruyère
Sel, poivre

 

soufflé au saint-agur

 

Indispensable : on  préchauffe le four th. 200° et on beurre une cocotte. Pour moi, elle est en fonte.

On commence par faire une sauce béchamel en faisant fondre le beurre dans une casserole puis en jetant la farine dedans. On remue et on ajoute d'un seul coup la valeur d'un verre de lait chaud. On laisse sur le feu et on touille vivement. On complète ensuite avec du lait jusqu'à obtention d'une sauce un peu épaisse. On ajoute alors le Saint-Agur en morceaux et on fait fondre puis 30 gr de gruyère.

Un à un on ajoute les jaunes d’œufs à la préparation précédente, on remue bien. On bat les blancs en neige ferme. On les incorpore délicatement à la préparation. On ajuste sel et poivre. On verse dans la cocotte en fonte et on met au four. C'est prêt lorsque le soufflé est bien monté et le dessus bien doré.

Le plus dur n'est pas de faire le soufflé mais de faire la photo. On a pas droit à l'erreur si on le veut bien haut. Retombé, il n'est pas particulièrement photogénique. Vous ne la trouvez pas un peu trouble ma photo ? mais je n'ai que celle là.

 Un soufflé pour les fêtes  :

Lire des articles de la rubrique

Feuilletés apéro au Comté

Vendredi 12 Octobre 2007, 12:19 GMT+2par Eglantine
Voici une petite recette que j'aime beaucoup faire pendant mes apéros dinatoires et qui rencontre toujours un joli succès.

feuilletés_au_fromage

300 gr de pâte feuilletée
100 gr de comté
30 gr de beurre
2 cuillère à soupe de persil ciselé
1/2 jus de citron
2 oeufs
Sel, poivre

coupe_feuilletés au fromage

Faire fondre le beurre. Ajouter et mélanger avec, fromage rapé, persil, oeufs, jus de citron, sel, poivre.

A l'emporte pièce, découper des cercles de 10 cm de diamètre. Fourrer chaque cercle d'un petit peu du mélange et fermer bien le tout.

Dorer (j'ai utliser le reste de jus que j'ai allongé d'un peu de lait)

Cuire 12 à 15 mn à four chaud th. 210°. A déguster avec un petit vin blanc doux. Pourquoi pas un bon petit Gaillac (pas très loin de l'Auvergne) !

gaillac
Lire des articles de la rubrique

Salade de carottes à la marocaine

Vendredi 21 Septembre 2007, 11:54 GMT+2par Eglantine
Une salade de carottes pour journée caniculaire, autant dire pas pour tous les jours mais s'il y a un rayon de soleil, n'hésitez pas, nous avons tous apprécié !

350 gr de carottes grattées
175 de navets nouveaux épluchés
50 gr de raisins secs de malaga
2 cuillères à soupe de sésame grillé
2 cuillères à soupe de ciboulette hachée
4 cuillères à soupe de sauce mixte

carootes_à_la_marocaine

Torréfier le sésame. Raper finement carottes et navets. Mettre carottes et navets rapés dans un saladier et ajouter sésame, ciboulette, sauce et raisins. Assaisonner et bien tourner la salade. C'est prêt.


Sauce mixte :
 
2 cuillères à soupe de jus de citron
1 cuillères à soupe d'huile d'arachide
1 cuillères à soupe d'huile d'olive
Sel, poivre
Lire des articles de la rubrique

mini palmiers au saumon pour apéro

Lundi 17 Septembre 2007, 11:57 GMT+2par Eglantine
Nous n'avons pas attendu la fête officielle des voisins  dans notre lotissement pour nous réunir régulièrement une fois par an autour d'une table garnie de bonnes choses apportées par les uns et les autres. C'est pourquoi chez nous, la "fête des voisins" n'a jamais lieu en mai mais plutôt  fin juin ou début septembre. Cette année, ce fut ce samedi et quel plaisir de voir le soleil se joindre à nous pour ce rendez-vous fort apprécié de nous tous.

Au menu, beaucoup de cakes, une bonne tarte au maroilles, du taboulé, des salades variées, et bien sur les traditionnelles saucisses merguez poulet..... et puis des desserts faisant un large honneur à la pomme. Pas de photos car dans le feu de l'action, je n'ai pas pensé à dégainer mon appareil.

J'avais de grandes idées pour cet apéro dînatoire  qui se termine presque invariablement en un gigantesque barbecue mais hélas, par manque de temps, je me suis rabattue sur des préparations basiques. Initialement, je voulais offrir aux invités, et en version apéro  la recette de Choupette : les cubes crémeux au saumon. Mais je me suis heurtée à un problème de taille, impossible de trouver du pain noir (impossible aussi de courir les magasins). Dans mon élan de générosité, j'ai acheté tous les ingrédients en me disant que j'allais le faire ce pain et puis rapidement j'ai renoncé devant le peu de temps qu'il me restait.

J'ai donc fait mon traditionnel cake feta et herbes, des petits palmiers à l'entre-deux et puis j'ai choisi d'utiliser une partie des ingrédients achetés la veille pour en faire de petits palmiers au saumon qui ont eu un franc succès.


Palmier_saumon

Pour beaucoup de palmiers :

160 gr de saumon fumé
1 oeuf
Ricotta
Aneth
2 rouleaux de pâte feuilletée
Sel

On mélange les 2/3 de la boîte de ricotta avec un oeuf. Dedans, on ajoute l'aneth ciselé en bonne quantité... Ajuster (éventuellement) le sel mais méfiez-vous du saumon fumé qui va s'ajouter à la préparation et qui lui est très salé.

Etaler le premier  rouleau de pâte feuilletée et répartir dessus en couche fine la moitié du mélange ricotta, oeuf, aneth. Ne forcez pas trop sinon, vous n'arriverez pas à couper les palmiers.

Répartir la moitié du saumon sur la pâte. Il ne doit pas recouvrir l'ensemble mais doit être un peu présent dans tous les palmiers. S'arranger pour poser le saumon afin qu'il soit au moins présent sur tout un diamètre de la pâte. Rouler la pâte feuilletée sur elle-même jusqu'au centre (le long du diamètre de saumon). Recommencer ensuite de l'autre côté afin d'obtenir deux rouleaux qui se rejoignent. Découper alors de fines tranches que vous poserez sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Allez-y doucement car le saumon ne facilite pas la tâche.

Recommencer avec le deuxième rouleau de pâte feuilletée.

palmiers_au_saumon

Faire cuire à four chaud 15 à 20 mn. Bien surveiller la cuisson. Dans mon four, la face inférieure a tendance à cuire plus rapidement que la face supérieure. En fin de cuisson je rapproche la plaque du gril. A la fin de la cuisson, les palmiers doivent garder une couleur assez claire.
Lire des articles de la rubrique

Tian vençois

Vendredi 14 Septembre 2007, 11:55 GMT+2par Eglantine
Oui, je sais, ma recette ne ressemble en rien à un Tian. Le Tian est un plat généralement de forme rectangulaire en terre cuite dans lequel, en principe, on fait cuire des légumes. Mais voilà, cette recette trouvée dans un vieux livre offert à ma mère par La Redoute il y a de celà 35 ans porte ce nom. Elle a été communiquée par "l'hôtellerie du Lion d'Or" à Vence. Je pense donc qu'elle mérite de garder ce nom. Quant à l'hôtellerie du Lion d'Or, je ne suis pas sure qu'elle existe encore. Heureusement qu'il me restait ce petit livre pour faire revivre cette recette délicieuse.

tian_vencois

2  rouleaux de pate feuilletée
3 tomates bien mures
1 petit bouquet de persil
1 petit bouquet d'estragon
1 petit bouquet de cerfeuil
1 petit bouquet de basilic
3 oeufs
100 gr de gruyère rapé
1 jaune d'oeuf mélangé avec un peu de lait pour dorer

Plongez les tomates quelques secondes dans l'eau vbouillante, épluchez les, épépinez les, hachez les ainsi que le persil, l'estragon, le cerfeuil et le basilic.

Verser le tout dans un saladier, ajouter les oeufs entiers et le râpé, mélangez, salez, poivrez.

part_tian_vencois

Poser un rouleau de pâte feuilletée sur une tourtière. Remplir avec la préparation. Recouvrir avec le deuxième rouleau de pâte feuilletée. Souder ensemble les bords en torsadant afin d'éviter toute fuite. Dorer avec un jaune d'oeuf. Faire cuire à four moyen pendant 25 mn. Servir chaud.
Lire des articles de la rubrique

Mini palmiers au Cantal entre-deux pour l'apéro de Lilo

Vendredi 7 Septembre 2007, 11:50 GMT+2par Eglantine

Les fromages d'Auvergne sont parmi mes préférés. Aussi lorsque je vais faire une petite excursion dans cette région, je ne manque pas d'en remplir mes valises pour mon retour. Cette année encore et pour mon plus grand bonheur j'ai trouvé une petite épicerie qui, certes n'a pas un grand choix mais un choix de qualité..

Comme chaque année ce fut le Saint-Nectaire qui partit le premier. Pourtant j'avais pris la précaution d'en prendre trois fois plus que l'année précédente. Mais voilà, à la maison j'ai de vrais gourmand. Je me demande si, finalement, le Saint-Nectaire n'est pas parti deux fois plus vite. Même pas le temps de songer à l'incorporer à une préparation culinaire. Le bleu, n'en parlons pas, j'en avais pris en très petite quantité (il se garde beaucoup moins bien) et le seul essai que j'ai pu faire n'a pas été digne de vous être communiqué. Me restait donc le cantal très jeune (sans croûte, pas affiné, appelé plus communément et exactement tome fraîche), le cantal entre-deux et le salers.

Pour la tome fraîche, une truffade et le reste au congélateur histoire de se préparer ultérieurement un petit aligot. Faut faire durer le plaisir...

J'ai quand même réussi à arracher à la gloutonnerie familiale un morceau de Salers pour offrir à Lilo quelques petites tartelettes, et puis un morceau de cantal entre-deux. Inextrémis donc, Je vous offre aujourd'hui de sympathiques petits palmiers..... franchement Lilo,  c'est pas facile de cuisiner les fromages d'Auvergne.

1 Pâte feuilletée
60 gr à 70 gr d'aubergines (une petite tranche)
50 gr d'oignons
1 tomate (pas trop grosse)
Basilic, romarin
Huile d'olives
100 gr de cantal entre-deux râpé
Parmesan

Palmiers_cantal_entre-deux

Faire blondir l'oignon dans un peu d'huile d'olive, ajouter l'aubergine et la faire revenir 5 à 10 minutes. Ajouter la tomate, les herbes, laisser cuire et réduire le jus.
Lorsque tous les légumes sont cuits et le jus évaporé, mixer le tout. Ajuster sel et poivre.  Laisser refroidir.

Etaler le rouleau de pâte feuilletée et répartir dessus en couche fine la purée froide (attention, chaude, elle détremperait votre pâte). Il est possible qu'il vous en reste mais ne pas en mettre trop.

Répartir alors équitablement sur toute la surface le cantal entre-deux.

Rouler la pâte feuilletée sur elle-même jusqu'au centre. Recommencer ensuite de l'autre côté afin d'obtenir deux rouleaux qui se rejoignent. Découper alors de fines tranches que vous poserez sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Parsemer d'un peu de parmesan (appuyer un peu sur les palmiers avec vos doigts pour faire adhérer le fromage).

Faire cuire à four chaud 15 à 20 mn. Surveiller bien la cuisson. Dans mon four, la face inférieure a tendance à cuire plus rapidement que la face supérieure. En fin de cuisson je rapproche la plaque du gril.

Le Cantal entre-deux est un fromage que j'utilise de plus en plus. Ici j'ai repris une partie des ingrédients que j'utilise dans mon gratin d'aubergines au cantal. Je trouve ce fromage fondant à souhait et beaucoup plus raffiné que l'emmenthal dont je me lasse un peu.

Lire des articles de la rubrique

Petites tartelettes au salers pour l'apéro de Lilo

Mercredi 5 Septembre 2007, 12:02 GMT+2par Eglantine
En navigant de blogs en blogs il y a quelques jours, je suis tombé sur un message désespéré de Lilo qui s'inquiétait fortement de ne pas recevoir de recettes pour son jeu "quand les fromages d'Auvergne s'invite à l'apéro".

J'ai donc décidé de lui faire plaisir : voici donc une première recette pour toi, lilo. Une deuxième suivra bientôt.

tartelettes_salers

Pour 10 petites tartelettes

1 rouleau de pate feuilletée
50 gr de salers
50 gr de crème fraiche
1 oeuf
Poivre noir corsé au moulin
1 belle branche de persil ou trois petites

On mélange ensemble crème fraîche, salers rapé, oeuf et persil finement haché. On ajuste sel et poivre.

tartelette_salers

On fonce des minis tourtières de pâte feuilletée. On remplit du mélange et on met au four Th. 220-240° jusqu'à ce qu'elles soient bien dorées (15 à 20 mn).
Lire des articles de la rubrique