BIENVENUE SUR Le Placard d'elle
RECHERCHE
Accueil> Tous les articles de la rubrique cuisine-rapide
Eglantine

Le Placard d'elle

Elle, c'est Eglantine. Ses racines sont en Argonne dans un petit village perdu à la lisière de la grande forêt. Eglantine vous parle de sa cuisine, de ses souvenirs, de là-bas mais aussi d'ailleurs...

Pizza flammenküche au saumon

Jeudi 13 Mai 2010, 10:00 GMT+2par Eglantine
Avec l'arrivée du printemps, je dois avouer que je n'ai plus trop envie de passer mon temps derrière un ordinateur à écrire des recettes ni même à aller fouiner sur celles des autres : trop de choses à faire, nettoyage, jardinage.... etc

Et puis, il faut bien l'avouer, après plus de 4 ans de blog, peut être moins de recettes nouvelles et spectaculaires, peut être plus de cuisine traditionnelle et simple et surtout beaucoup plus de cuisine des restes. Enfin, la répétition des recettes découvertes et aimées, celles  qui sont diffusées sur mon blog.

Hier soir, tout d'un coup, alors que je faisais pour la énième fois cette recette simplissime adorée de tous ici, je me suis aperçue en la cherchant sur mon blog, que je ne l'avais jamais publiée. C'est chose faite.


pizza au saumon
 
 
Pâte à Pizza :

 

130 ml d'eau froide
2 cuillères à soupe d'huile d'olive
2 petites mesures de sucre (autour de 10 gr)
1 petite mesure de sel (autour de 5 gr)
180 gr de farine de ménage (T55)
45 gr de farine de maïs
1/2 grande mesure de levure sèche (autour de 10 gr)

Mettre le tout dans la MAP et dans l'ordre. Pétrir sur programme pâte. Laisser monter dans la MAP. Si on utilise un robot, il faut compter au minimum 2 heures à température ambiante pour la levée de la pâte. J'ai maintenant un robot pétrisseur avec lequel je fais toutes mes pâtes levées mais je dois avouer que pour cette pâte la, je préfère la MAP.


Garniture
 
120 gr de fromage blanc (ou un yaourt)
1 brique de 0 cl de crème liquide (ou 180 gr de crème fraîche entière)
1 oignon effilé très finement
5 petits ronds de fromage de chèvre coupés grossièrement
Fenouil en graines (ou Aneth en graines)
1/2 jus de citron
Sel, poivre
Cantal entre-deux râpé
Saumon fumé

Pour la pâte à pizza, j'utilise toujours la même recette tout simplement parce que depuis que j'ai réalisé une pizza avec cette pâte, ma famille la trouve aussi bonne si ce n'est meilleure que celle du pizzaoilo situé à deux km de chez moi.

On mélange ensemble fromage blanc (on peut remplacer le fromage blanc par un yaourt nature, ce sera aussi très bon) et crème liquide (avec la crème fraîche entière, la tarte est beaucoup plus onctueuse mais la crème fraîche allongée d'un peu d'eau peut faire l'affaire). On ajoute à ce mélange, le jus du 1/ 2 citron. On sale, on poivre et on étale le tout sur la pâte à pizza qu'on étend au dernier moment. Une fois étendue, elle ne doit plus lever.
 
flammenkuche au saumon

On parsème de quelques graines de fenouil (pas trop, car le goût est assez puissant) de lamelles d'oignon cru,  on dépose dessus quelques tranches de chèvre, un peu de saumon fumé coupé en fines lamelles. On termine en râpant au dessus un peu de cantal entre-deux et on enfourne à four chaud (environ  240°), juste le temps que le dessus se mette à blondir.

Avec une petite salade, pour un repas du soir, c'est parfait.
Lire des articles de la rubrique

Tarte tomates-moutarde

Mercredi 10 Decembre 2008, 11:03 GMT+2par Eglantine
En ce moment, c'est cuisine rapide.... certainement l'approche des fêtes et tout qui se précipite... et puis ne succomberais je pas aussi à la morosité ambiante perceptible autour de moi qui fais que je n'ai pas envie de me lancer dans de grandes réalisations... A bien y réfléchir, je m'aperçois aussi qu'il y a beaucoup de recettes que je fais très souvent et que je n'ai jamais pensé à publier. Voici donc une tarte ultra rapide à réaliser et que tout le monde apprécie pour les soirées relax. Son succès lui vaut d'ailleurs d'être sur énormément de blogs mais chacun ses petites manies ! Voici les miennes.


Tarte à la tomate et à la moutarde

Pâte feuilletée
Moutarde
Gruyère râpé
Tomates
Basilic, romarin
Huile d'olive
Sel


Foncer un moule à tarte avec la pâte. Recouvrir le fond d'une belle cuillère de moutarde. Le choix de la moutarde est primordial : testez différentes marques et vous verrez que ca ne donne pas du tout le même résultat.

La moutarde ne doit pas être envahissante, c'est à dire qu'elle doit tapisser le fond sans le recouvrir. Déposer dessus une première couche de râpé. Il fondra à la cuisson et évitera une détrempe trop rapide du fond de tarte.

Sur cette couche de râpé, déposer une couche de tomates découpées en rondelles et partiellement débarassées de leurs pépins (je laisse la peau). Parsemer de sel, éventuellement de poivre et d'herbes aromatiques. J'utilise toujours basilic et romarin dans cette composition.

préparation tarte moutarde et tomates

Recouvrir d'une dernière couche de râpé et verser dessus un fin filet d'huile d'olive bien parfumée. Enfourner dans un four chaud th. 240°. Pour les fours non perfectionnés, descendre la tarte en fin de cuisson vers la sole du four afin de donner à la pâte du croustillant.
 
Et très bientôt la tarte à la tomate sans moutarde. Nous avons aussi essayé la tarte à la moutarde sans tomates mais nous n'avons pas du tout apprécié !
Lire des articles de la rubrique

Gateau-tarte aux pommes

Vendredi 5 Decembre 2008, 11:03 GMT+2par Eglantine
Voici le gâteau le plus fabriqué sous notre toit. C'est une recette de famille. Tout l'hiver, il trône sur le coin de notre table. Sa fabrication n'est pas onéreuse (hormis peut-être les pommes si on doit les acheter). Il fait la joie des petits comme des grands, embaume la cuisine, se mange chaud, tiède ou froid,  sert autant pour le dessert que pour le goûter... bref une merveilleuse recette qui se réalise très facilement.

C'est un simple gâteau aux yaourths mais les éléments sont pesés sauf les pommes

Gateau aux pommes

Un yaourth
3 oeufs
250 gr de sucre
180 gr de farine
1 paquet de levure chimique
3/4 du pot de yaourth en huile
4 à 5 belles pommes

On met l'un sur l'autre au fond d'une jatte : le yaourth, les oeufs, le sucre, la farine et la levure. A l'aide d'un batteur électrique, on mélange le tout. Lorsque le mélange est homongène, on met l'huile et on continue à battre jusqu'à mélange complet. On ajoute alors les pommes détaillées en quartier grossier.

Il doit y avoir pratiquement autant de pommes que de pâte. La pâte enrobe les pommes un peu comme des beignets. Le mélange n'est pas très épais.

On répartit alors le tout sur un moule à tarte à bords un peu haut préalablement beurré et fariné. (Ne prenez pas un moule à gâteau, vous n'obtiendriez pas le même résultat).
 
Part de gateau au yaourth et aux pommes


Mettre au four pour une trentaine de minutes th. 180°.
Lire des articles de la rubrique

Velouté de courgettes

Vendredi 4 Avril 2008, 16:28 GMT+2par Eglantine
On ne peut pas plus simple et c'est très bon ! Par contre la photo est totalement raté mais ce n'est pas grave, comme je fais très souvent, dès que possible j'en mets une un peu plus nette!

velouté de courgettes

3 courgettes
1 pomme de terre
1 cube bouillon de volaille
1 belle gousse d'ail
2 à 3 branches de persil
1/2 chavroux (ou même type, fromage de chèvre frais)

Cuire ensemble courgettes, pomme de terre, bouillon et ail. Ajouter en dernier chavroux et persil. Mixer.
Lire des articles de la rubrique

Aujourd'hui, c'est relâche

Lundi 15 Octobre 2007, 12:04 GMT+2par Eglantine
steack frites 
Losqu'au fil des mois vous naviguez en mers étrangères, au milieu d'îles inconnues mais néanmoins hospitalières, vous délectant tous les jours de cuisine plus ou moins exotique mais souvent nouvelle à vos sens...... lorsqu'après maintes et maintes escales, souffle tout à coup un petit air de Septentrion,  alors, vous vous mettez à rêver, mais de quoi.... de ça bien entendu

steack_frites
 
et pour la chanson, c'est là (clic)

De pommes de terre de bonne nature fraîchement extirpées des sols du Nord, coupées en forme de batonnets, lavées à l'eau chaude et séchées dans un torchon, jetées une première fois dans une bassine d'huile bouillante et neuve pour les attendrir, jetées une deuxième fois dans une bassine d'huile encore plus bouillante pour les enrober d'une pellicule croustillante.... le tour croustillant, le centre moelleux.....  quelques pincées de sel fin.....
 
Un petit oignon coupé en morceaux revenus dans un peu de graisse puis intimement mêlés à la viande crue, une cuisson avec une noisette de beurre, à la demande...., une larme d'eau ajoutée en fin de cuisson afin d'étendre le jus, un peu de sel.... je sais, là,  il semble très cuit le steak... et la photo là, limite beueueurrrrkkkk pour les amateurs de chaire fraîche...  mais promis je peux vous le faire bleu si vous voulez......
 
RRRrrrrrrrrrr, que c'est bon de se lâcher !!!!!!!!!! et puis, non et non, les frites, c'est pas seulement dans les brasseries, chez Mac Do....  ou surgelées... et c'est très bon. Il semblerait d'ailleurs qu'elles soient bien plus que centenaires.
 
Ah oui, un dernier truc.... La frite c'est pas forcément gras... si si je vous assure et pour une simple raison, la graisse est l'ennemie de l'eau. Alors pendant la cuisson, la graisse ne peut absolument pas entrer dans la frite. Mais si après la cuisson, vous les jetez là, dans un plat, couche sur couche, sans mettre un papier absorbant en dessous, ca macère, ca macère et c'est plus bon du tout.... !
 
NOTA : Pour faire les frites, je n'ai qu'une vieille friteuse en acier émaillé, celle qui coûte pas cher n'importe où.... Je peux vous dire que depuis que j'ai acheté une plaque à induction (car elle supporte l'induction), c'est devenue une superbe friteuse qui me fait des frites toujours réussies et sans le stress de la flamme sous l'huile.... Bon évidemment, si on aime pas l'odeur de la friture......  Mais je vous le jure, ça vaut le coup de tester... moi, c'est avec la Kerpondi (souvenir d'enfance) que je les préfère mais la ou je suis, ca n'existe pas.... Que c'est bon les plaisirs simples !!!!!
Lire des articles de la rubrique

Veau braisé

Vendredi 28 Septembre 2007, 12:07 GMT+2par Eglantine
Lorsque j'allais chez ma grand-mère, on avait toujours droit à un magnifique poulet, choisi avec amour et qualité accompagné de petits pois. Chaque famille a ses recettes fétiches. Chez nous, ce n'était pas le poulet mais le veau braisé servi avec une petite jardinière de légumes du jardin. C'était pratiquement la seule viande que j'étais capable de manger sans difficulté tellement elle est tendre et goûteuse.  La recette est d'une simplicité enfantine et les ingrédients au nombre seulement de trois si on excepte le sel. Testez et dites moi ce que vous en pensez !

Pour ce plat j'utilise une cocotte en fonte d'acier bleu qui a au minimum 1/2 siècle et pour rien au monde je ne m'en séparerais même si elle est ébréchée car elle vient de ma grand-mère. Evidemment aujourd'hui, vous avez des ustensiles beaucoup plus modernes et peut-être tout aussi efficaces.

cocotte_fonte_acier_bleu

Un rôti de veau (épaule)
Un oignon
De l'huile
Sel

Faire chauffer l'huile puis faire revenir de tout côté le rôti de veau. Lorsqu'il est à moitié saisi, ajouter un oignon coupé en deux et continuer. Lorsque le tout est bien coloré, verser un verre d'eau, saler, couvrir et mettre à feu doux deux heures en surveillant le niveau d'eau.

veau_braise

Alors, c'est pas une recette facile ça ! Et puis franchement, avec une petite jardinière de légumes frais.....

Lire des articles de la rubrique

Tarte à la rhubarbe

Lundi 28 Mai 2007, 12:05 GMT+2par Eglantine
La tarte pour moi, ce n'est plus un secret, c'est surtout de  la pâte, des fruits et du sucre. Même s'il existe bien d'autres méthodes pour les préparer, invariablement, je reviens à celle là. Et la nature chez nous est généreuse, chaque saison a la sienne. En été c'est la tarte aux mirabelles ou celle aux mures, en automne, celle aux pommes et au printemps, l'irrésistible tarte à la rhubarbe. Il n'est pas une année ou je résiste à ces trois tartes.

Je fais la tarte à la rhubarbe de façon très classique : la rhubarbe doit être très fraiche et blanchie, jamais de pâte feuilletée. Blanchir la rhubarbe lui enlève une partie de son acidité mais le blanchiment doit être bref sinon la rhubarbe devient mollassonne, la pâte feuilletée est bannie car trop fragile et avec le jus qui va s'échapper à la cuisson, c'est la seule façon de garder une pâte croustillante. Il vaut mieux que la pâte brisée soit une pâte maison pour en contrôler l'épaisseur.

Le dernier impératif, c'est que selon cette méthode, elle doit être mangée très vite, c'est à dire dans les deux heures qui suivent la cuisson mais souvent, je la coupe à la sortie du four ou très peu de temps après car je suis incapable de résister au jus dégoulinant qui en sort que je me garderai bien d'ailleurs de faire absorber par de la poudre d'amandes ou des biscuits comme c'est le cas dans beaucoup de recettes et qui finalement l'alourdissent caloriquement parlant. Ceci dit, je la finis parfois au delà des deux heures et je trouve alors que la pâte imbibée du jus est excellente. Au delà d'une journée, elle est vraiment moins bonne.


part_tarte_rhubarbe

 

4 pieds de rhubarbe
Sucre
Pâte brisée

 


Il faut d'abord éplucher la rhubarbe et la couper en petits bâtonnets d'une épaisseur de 5 mm environ. On fait chauffer de l'eau jusqu'à ébullition puis on retire la casserole du feu. On jette alors la rhubarbe dedans, on pose un couvercle et on attend que la rhubarbe commence à jaunir. Ça va très vite, quelques minutes seulement, pas plus. On égoutte alors la rhubarbe.

On étend, sur une couche un peu plus épaisse que d'habitude, la pâte brisée.  On dépose dessus les tronçons de rhubarbe. On couvre généreusement de sucre, c'est grâce à lui en partie que le jus va être généreux. Puis on met au four th. 240° environ jusqu'à ce que la croûte soit dorée.
 
La rhubarbe n'est pas photogénique et son aspect verdâtre en rebute plus d'un. Il y a une chose que j'ai constaté, soit on la déteste et on ne veut même pas y gouter, soit on l'aime et à ce moment là, on s'en délecte vraiment.
 

rhubarbe

Regardez comme elle est généreuse dans mon jardin

 

Lire des articles de la rubrique

Croustillant en pâte filo aux champignons

Mercredi 16 Mai 2007, 12:06 GMT+2par Eglantine

Un reste de pâte filo dans le frigo, une casserole de riz à finir, quelques champignons à consommer, c'est ainsi qu'est née cette recette. Ca nous a tous plu. A recommencer et même à proposer éventuellement à des invités en entrée  ! Depuis que j'ai découvert la pâte filo, on ne m'arrête plus.

croustillant_champignons

3 feuilles  filo repliées en deux sur elles même dans le sens de la longueur
20 à 30 gr de beurre
125 gr de champignons de Paris
Jus de citron
1 belle échalotte
1 pointe d'ail
1 pointe de curry
4 à 5 branches de persil
4 cuillères bombées de riz cuit
1 jaune d'oeuf
1/2 verre de noilly-prat (ou vin blanc sec)
1 cuillère bombée de crème fraiche
sel

feuilleté_chamignons

Détailler les champignons en brunoise. Verser dessus le jus de citron. Hacher l'échalote et faites la revenir quelques minutes dans le beurre. Ajouter les champignons et faites revenir quelques minutes supplémentaires. Ajouter alors le vin blanc et faites le réduire. Lorsque le vin a pratiquement disparu, ajouter le persil, l'ail haché, le sel. Donner un tour de cuillère et ajouter la cuillère bombée de crème fraîche. Laisser la crème fondre. Ajuster le goût avec du curry (environ 1/2 cuillère à café rase) et du sel. Hors du feu ajouter le jaune d'oeuf et les cuillères de riz.

Déposer le 1/3 de la préparation sur le coin de la feuille de brick. Repliez en triangle le coin et continuer le pliage pour enrober totalement le croustillant. Badigeonner de beurre fondu. Mettre à four modéré 15 à 20 mn, th. 200°.  A déguster avec une petite salade.




Autres articles concernant les feuilles de brick ou la  pâte filo :


PS : Un repas du soir idéal, peu coûteux, très parfumé et gouteux. C'est un post que j'avais écrit il y a quelques temps. C'est maintenant une recette adoptée et que je fais très souvent même sans restes. 

Lire des articles de la rubrique

Glace à la banane : 5 mn top chrono ou le banana split revisité

Mercredi 25 Avril 2007, 12:17 GMT+2par Eglantine
5 minutes top chrono uniquement pour la glace. Pour la déco, c'est un peu plus.

Autant vous le dire, je suis une femme active, et une femme active n'a pas toujours le temps de s'activer dans sa cuisine. Parfois, il faut user d'astuces pour arriver à faire de petits repas gourmands sans pour autant trop entamer son capital temps.

La recette que je vais vous présenter pourrait faire partie des recettes inavouables. Elle n'en reste pas moins une recette de famille, très souvent utilisée et appréciée pendant mon enfance avec trois fois rien pour la faire.

Si vous aimez les banana split,  testez, vous apprécierez sûrement. On dit même que c'est meilleur !

detail_glace_banane

La glace
:

1 boîte de lait concentré entier Marque Gloria
(je sais pas si ça marche avec les autres laits concentrés)
Du sucre (à adapter selon son palais)
3 bananes

 

Vous avez remarqué, quand je vous disais qu'il fallait trois fois rien pour la glace. Pour la sauce au chocolat c'est un peu plus long mais ça c'est si on veut raffiner le dessert et le présenter comme moi façon Banana split. Là ça vous prendra plus de 5 minutes.

La sauce :

Des pastilles de chocolat ou du chocolat fort cacaoté (ici pastilles 64 % cacao)
Une lichette de beurre
Un "chouya" de sucre
Une larme de lait 

 
Oui, je sais, les proportions c'est un peu n'importe quoi mais c'est le genre de plat pour lequel je marche à l'instinct. Essayez, ça fonctionnera sûrement pour vous aussi.

Pour la déco :

Des amandes effilées légèrement torréfiées.
De la chantilly en bombe ou préparée par vos soins.

La recette :

 
On verse la boîte de lait dans une grande jatte et avec son petit batteur à deux fouets (pour blanc d'oeufs), on mixe jusqu'à l'obtention d'un mélange très mousseux. Attention ça triple facilement de volume, je dirais même que ça quadruple, c'est très impressionnant. Prévoir donc un ustensile assez profond pour verser votre boîte de lait.

On épluche alors les trois bananes qu'on réduit en bouillie avec le dos d'une fourchette et on verse le tout dans le lait moussant. On continue à battre avec son fouet jusqu'à ce que les deux ingrédients se mêlent intimement. On ajoute ensuite du sucre selon sa convenance.

On met le tout au congélateur.

glace_banane

Après quelques heures de patience, on fait la sauce. Une bonne poignée de pastilles de chocolat qu'on fait fondre avec le beurre (5 gr environ par personne) 1 mn sur la position "defrost ou décongélation" du micro-ondes (ajouter ensuite 30 s par 30 s au micro-onde si le chocolat n'est pas assez fondu et mélanger à chaque fois entre deux sorties. Attention le chocolat ne doit pas être totalement fondu. C'est la chaleur des pastilles fondues qui fera fondre les morceaux récalcitrants). Lorsque le chocolat est lisse, ajouter un peu de sucre poudre et une lichette de lait jusqu'à l'obtention d'une sauce légèrement liquide.

Reste plus qu'à monter le tout. Au fond, une cuillère à soupe de chocolat, au dessus deux boules de glace, le tout nappé généreusement de crème fraîche et parsemé de quelques amandes effilées légèrement blondies au four. Le must, c'est d'avoir la sauce et les amandes encore un peu chaudes !

Bon appétit, encore qu'il n'en faut pas beaucoup pour manger ça.

Autres recettes de glace :

 

Lire des articles de la rubrique

Côte de veau au basilic

Mercredi 7 Mars 2007, 12:23 GMT+2par Eglantine

Une recette ultrasimplissime, pour une cuisine rapide et très appréciée par mes hommes (les femmes chez nous boudent la viande) :

Côte de veau ou escalope
Basilic
Crème fraîche
sel
Huile

cote_de_veau_basilic

Il s'agit tout simplement d'une côte de veau saisie et cuite dans un peu d'huile chaude. Lorsque la côte de veau est à point, on saupoudre de basilic, on sale puis on ajoute une cuillère de crème fraiche épaisse qu'on laisse fondre. En général j'accompagne cette côte de veau d'un chou-fleur gratiné et c'est comme ça qu'elle est le plus appréciée, mais elle peut très bien accompagner une assiette de petits pois ou un riz nature.
Lire des articles de la rubrique

Ma recette inavouable... vraiment inavouable !!!

Mardi 20 Fevrier 2007, 12:24 GMT+2par Eglantine
...tellement que j'ose même pas mettre le titre ! Pour Anaïk... du config, c'est pas gras, uniquement...

J'aurais pu mettre en recette inavouable mon pavé au chocolat, caramel et riz soufflé, mais celui là, j'en suis fière. Alors, j'ai trouvé mieux. J'ai une vraie recette et elle est franchement "craignos". Et pour tout vous dire juste après avoir présenté la pâte de pistaches, ça m'a fait très drôle de présenter un truc comme ça mais je suis joueuse et j'assume.

Une boîte de vos raviolis en boîte préférés (hé, hé, je vous l'avais dit)
De la crème fraîche
Du gruyère fondue
Une tourtière

raviolis

Les raviolis dans la tourtière, une bonne cuillère de crème fraiche dessus, on parsème de gruyère rapé et fondant et on obtient des raviolis nettement améliorés. J'en fais très rarement mais je dois avouer que quand on a pas beaucoup de temps devant soi et bien ça dépanne drôlement !. 

Lire des articles de la rubrique

Flammenküche

Lundi 22 Janvier 2007, 12:26 GMT+2par Eglantine
flammenkueche, tarte flambée alsacienne, cuisine d'alsace
Elle raconte : le voyage en Alsace

Dans le volet Alsace, voici une deuxième recette, celle de la Flammenküche. Il s'agit d'une bonne alternative à la pizza. Il existe diverses façons de la préparer. Personnellement, je préfère les recettes où on mélange crème fraîche et fromage blanc. J'ai trouvé cette recette sur "
Meilleur du chef". C'est une recette ultra simple et ultra rapide à faire surtout si on achète la pâte à pain. Personnellement, je préfère la faire moi-même.

Pour 200 gr de pâte à pain

200 gr de fromage blanc
200 gr de crème fraîche
20 gr de farine
2 cuillères à café rase de sel
4 cuillères à soupe d'huile
150 gr d'oignon
150 gr de lardons

flammenkuche_flammenkueche

Mélanger ensemble fromage blanc, crème fraîche, sel, huile et farine. La farine permet que la préparation garde sa tenue lors de la cuisson.

Emincer finement les oignons. Etaler la pâte à pain dessus. Etaler dessus le mélange crèmeux puis parsemer d'oignons et de lardons (on peut préalablement blanchir les lardons en les plongeant 1 mn dans une casserole d'eau bouillante, bien égoutter ensuite). Mettre à four  très chaud (240°) jusqu'à ce que la tarte soit cuite.
Lire des articles de la rubrique

Quelques idées pour garnir des crêpes

Vendredi 17 Novembre 2006, 12:45 GMT+2par Eglantine
Ici, je ne donne que quelques idées d'accommodement pour des crêpes faites avec de la farine blanche selon ma recette. Ce sont celles préférées par nos enfants mais il est évident qu'on peut varier à l'infini la garniture de ces crêpes. Pour des crêpes salées plus élaborées, j'aurais tendance à utiliser plutôt de la farine de sarrazin pour la réalisation de la pâte.

Crêpes bretonnes

Cuire les crêpes à l'avance. Mélanger du beurre salé ramolli avec du sucre. Au moment de servir la crêpe, la remettre dans une poêle sur feu doux et mettre au centre une bonne noisette de beurre sucré-salé. Laisser fondre. Plier la crêpe en deux et servir.

On peut ajouter à ce mélange et au moment de la cuisson un filet de citron  qui parfume alors agréablement la crêpe. On peut aussi mettre un mélange miel citron mais ce ne sont plus des crêpes bretonnes.

Crêpes à la banane

Préparer une pâte à crêpe.cb Jeter la pâte à crêpe dans une poêle et mettre des morceaux de banane sur la crêpe.cbc Puis remettre un peu de pâte sur les bananes.
Retourner délicatement la crêpe lorsque la première face est dorée. Ajouter au moment de servir une petite cuillère de crème fraîche battue et légèrement sucrée.

cbassiette


Crêpes gruyère, jambon, oeuf

C'est la préférée de mon aîné et on peut dire que c'est lui qui l'a imposée chez nous. Mettre une crêpe déjà cuite au centre de la poêle sur feu doux. Ajoute une tranche de jambon blanc, une poignée de gruyère et terminer par un oeuf. Plier la crêpe en quatre en procédant ainsi : les deux bords opposés vers le centre en les faisant se chevaucher un peu, puis de la même manière les deux autres bords afin d'obtenir un rectangle. Remonter un peu le feu et retourner souvent dans la poêle pour éviter que ça ne brûle. La crêpe est prête lorsque l'oeuf est cuit.


Crêpes aux champignons


Faire revenir quelques champignons émincés dans un peu de graisse. Parallèlement faire une petite béchamel agrémentée de bouillon de volaille, de crème fraîche et de gruyère. Saler, poivrer, ajouter les champignons et farcir ainsi les crêpes. Donner leur la forme de rouleaux. Mettre les dans un plat à four. Parsemer d'un peu de gruyère râpé et mettre à four moyen 15 mn environ.

Crêpes au gruyère

Pas de chichi avec cette crêpe. Une fois cuite, on la remet à feu doux dans la poêle, on saupoudre de rapé : soit on a un excellent râpé et là on a rien à faire, soit le râpé est un peu fadasse alors on ajoute une pincée de sel pour le rehausser. On plie la crêpe en deux, à mi-cuisson on la retourne et quand le râpé est fondu, on mange.

Ensuite rien ne vous empêche de mettre à l'intérieur et au choix : du nutella, du chocolat fondu avec des amandes grillées, de la compote, de la confiture, du sucre poudre tout simple, de la vergeoise brune ou blonde..... et au besoin de jeter dessus une rasade de chantilly ou une belle boule de glace à la vanille. On peut aussi les faire flamber : à l'intérieur un mélange un peu sucré, dans une casserole on fait chauffer un peu d'alcool qu'on flambe et on jette la rasade sur la crêpe (ex : compote/calvados, beurre sucré parfumé au jus d'orange/gd-marnier...). A votre imagination. D'ailleurs, si vous avez d'autres propositions...

Et puis, chez Gustave, plein d'autres idées (clic)

Lire des articles de la rubrique

Epaule d'agneau au basilic

Lundi 6 Novembre 2006, 12:10 GMT+2par Eglantine
Pour 3 personnes

500 gr d'épaule d'agneau 
1 oignon
Romarin
Basilic frais (si possible)
2 cuillères à soupe d'huile d'olive
1 verre de bouillon de volaille (1/2 cube)
Sel, poivre
1 belle gousse d'ail ou deux petites
Des pignons (facultatif, je n'en ai pas mis)

agneaubasilic

Faire dorer l'agneau coupé en gros cubes dans l'huile d'olive. Pendant la cuisson, émincer les oignons et hacher finement l'ail.

Quand la viande est bien colorée, la retirer de la cocotte. Vider la graisse et faire fondre à feu doux oignon et ail au fond de la même cocotte mais sans laisser colorer. Mettre de nouveau la viande, saler, poivrer, ajouter le romarin, les pignons (que j'ai oubliés) et le bouillon. Amener à ébullition, baisser le feu et couvrir pendant environ 45 mn.

Au moment de servir ajouter du basilic frais haché.

Ce plat se marie très bien avec un gratin de potiron parfumé à la muscade, poireaux et noisettes.. La sauce ne contient que la graisse de la viande mais elle est cependant très parfumée.
Lire des articles de la rubrique

Tarte aux mirabelles et tarte aux mures

Vendredi 1 Septembre 2006, 12:51 GMT+2par Eglantine

Le Week-end dernier j'ai fait un petit périple dans ma campagne natale. Pour mon plus grand  bonheur, sur la table m'attendait une pleine jatte de mirabelles bien mures et parfaites pour une tarte. Merci ma soeur !

mirabellesavant

Un rouleau de pâte feuilletée j'avais
Du sucre aussi
Restait plus qu'à couper en deux et à dénoyauter les mirabelles
et harmonieusement les poser sur la pâte

Les tartes j'adore ça  et pour moi le secret la plupart du temps c'est de la pâte, des fruits et du sucre pour obtenir un jus dégoulinant qui accompagne des fruits doucereux sur une pâte croustillante. Et pour obtenir cela, il faut la manger de préférence dans les heures qui suivent la cuisson et éviter le lendemain. Pas d'amandes pour récolter le jus, pas de crème pour masquer les fruits, pas de confiture ou de gélatine pour faire beau, non, il faut que le jus coule à flots. Chaud, tiède, froid, j'en prends une part à tous les degrés de température.....

On étale la pâte, un peu de sucre au fond, les fruits par dessus, quelques cuillères de sucre que l'on saupoudre selon son goût et hop au four, th. Entre 220 et 240°. Le temps de cuisson, c'est à la vue. Une pâte qui brunit, des fruits qui dorent un peu, le jus qui se forme....

Tarte mirabelles

Les enfants étaient oisifs et tout le monde le sait, l'oisiveté est mère de tous les vices. D'autre part, fort occupée de mon côté par des tâches familiales, je n'avais guère le temps  de courir bois et champs. Je décide donc de proposer aux enfants quelques activités ludiques mais pas désintéressées.

Je leur propose tout d'abord d'aller me cueillir des champignons et plus précisément des cèpes. Il parait qu'il y en a plein les bois au dire des autochtones. Le problème, c'est que mes enfants n'y connaissent rien et risquent fort de me ramener tous les champignons vénéneux de la forêt et laisser les bons en place. En plus, ils ne connaissent pas vraiment les bois. Non décidément, les champignons, c'est une affaire de spécialiste. Il faut un guide.... et je ne suis pas disponible !

Alors j'ai une idée lumineuse. En effet, depuis quelques temps mon idée obsessionnelle est de récolter le gratte-cul ou cynorrhodon,
objet d'un précédent article et pour lequel lilo m'avait généreusement envoyé une recette de confiture. Je leur confie donc cette mission et les voici donc partis à la quête du précieux produit.

Une heure plus tard ils reviennent, me disent ne pas avoir vu de gratte cul mais me présentent en cadeau de consolation une magnifique jatte de mures. Je suis ravie, j'adore les mures sauvages. Après la tarte aux mirabelles, voici donc la tarte aux mures.

tartemuresavant

 Même recette
mais je remplace la pâte feuilletée par une pâte brisée.

tarte mure


Mais, je n'ai toujours pas de cynorrhodons. Ma fille prétend savoir ou on peut les trouver.  Je les renvoie donc sur le champ. 1/2 heure plus tard ils sont de retour mais de cynorrhodons, ils n'ont point vu  et savez vous  ce qu'ils me ramènent cette fois ? Et bien il faudra attendre encore un peu...

NB : Il est préférable de cueillir les mures sauvages à hauteur de 1m du sol afin d'éviter toutes les maladies que peuvent appporter les animaux et notamment dans certaines régions : rage, echinococcose alvéolaire humaine et douve du foie. Eviter de manger ces fruits crus pour les mêmes raisons.


Lire des articles de la rubrique