BIENVENUE SUR Le Placard d'elle
RECHERCHE
Accueil> Le Placard d'elle
Eglantine

Le Placard d'elle

Elle, c'est Eglantine. Ses racines sont en Argonne dans un petit village perdu à la lisière de la grande forêt. Eglantine vous parle de sa cuisine, de ses souvenirs, de là-bas mais aussi d'ailleurs...

Pâtes aux courgettes

Samedi 6 Septembre 2014, 23:52 GMT+2par Eglantine
asiette de pâtes aux courgettes


500 gr de pâtes (spirales ou spaghettis)
2 belles courgettes
1/2 chèvre en pyramide
1 cuillère à soupe bombée de crème
1 gousse d'ail
Basilic
1 filet de jus de citron
30 gr de parmesan
40 gr de fromage qui file (comte, entre-deux ou chedar)
1 cuillère à soupe d'huile d'olive
sel, poivre

Râper les courgettes avec une grosse râpe (râpe à céleri). Les faire suer légèrement dans un faitout avec une cuillère d'huile d'olive et l'ail finement haché. Elles doivent rester croquantes. Ajouter alors le chèvre, la crème, le parmesan, le fromage qui file, sel, poivre et jus de citron et en dernier basilic frais.

Cuire les pâtes, les égoutter et les verser dans la préparation précédente. Faire éventellement réchauffer un peu le tout

Nous adorons... Bon appétit !
Lire des articles de la rubrique

Tarte fine à l'oignon nouveau

Samedi 21 Juin 2014, 11:04 GMT+2par Eglantine
Cette année, j'ai essayé de vivre localement et selon le rythme des saisons. Il faut avouer qu'il y quelques entorses (la nature humaine est faible). Toutefois la plupart du temps, on vit comme ça et quel bonheur quand les premiers légumes frais arrivent. Ils sortent à peine du jardin, sont croquants, parfumés et c'est une vraie invitation à la cuisine bien qu'on puisse aussi le plus souvent les déguster crus et en salade ce qui n'est pas mal du tout. Voici donc ma dernière trouvaille et elle a fait des heureux. A cette occasion, j'avais d'ailleurs imaginé qu'énormément de gens n'aimaient pas les oignons. C'est un leurre,  lors d'une petite fête entre voisins, cette tarte a disparue presque instantanément.

Tarte fine à l'oignon

Pâte brisée : Voir la recette (clic). Ne faire que la moitié des proportions. J'utilise de la farine T90 et je fais une pâte assez souple afin qu'on puisse l'étaler très finement. Les restes ne sont pas perdus, mélangés à du fromage et des herbes, ça fait de délicieux petits gâteaux apéro.

4 à 5 oignons frais
Huile d'olive
1/2 c à soupe rase de sucre
vinaigre balsamique blanc
sel poivre
creme fraiche
30 gr de gruyère râpé, parmesan

On fait revenir les oignons dans une poële dans l'huile d'olive jusqu'à ce qu'ils soient fondants et un peu colorés. En fin de cuisson on ajoute 1/2 cuillère à soupe rase de sucre de canne, on fait caraméliser, on ajoute sel, poivre et une lichette de vinaigre balsamique blanc qu'on laisse réduire.

On tapisse le fond de la tarte avec une bonne cuillère à soupe de crème fraîche. Attention, il s'agit juste d'en tapisser le fond. On sème dessus un peu de gruyère râpé puis on étale le confit d'oignon. On doit avoir une couche fine. On saupoudre d'un peu de parmesan (inutile d'en mettre beaucoup, c'est juste pour donner une touche salée, un peu grillée mais aussi parfumée, cependant le fromage ne doit pas couvrir le goût de l'oignon).

Cuire au four, température 220° environ 20 mn.
Lire des articles de la rubrique

Petite soupe sympa - panais, ail vert

Jeudi 1 Mai 2014, 18:21 GMT+2par Eglantine

Une petite soupe sympa réalisé ou gré de ce que je trouve dans ma ferme :

1/2 panais

1ail vert +  bulbe

1 pomme de terre

1 oignon

sauce tomate

 

Cuire assez longtemps puis  mixer. Vraiment délicieux...

Pas de photo, pas eu le temps et de toute façon, rien ne ressemble plus à une soupe qu'une autre soupe.

A très bientôt !

 

Lire des articles de la rubrique

New-York Cheesecake

Dimanche 23 Fevrier 2014, 19:20 GMT+2par Eglantine
Graham crackers pour cheesecake. Ici, c'est la recette de manue

A propos de ces graham crackers, une petite anecdote : La première fois que j'ai fait ces petits gâteaux, j'ai préparé la pâte puis je l'ai laissé reposer comme indiqué par Manue. Entre deux, je travaillais dans mon jardin. Je suis retournée une dernier fois dans ma cuisine histoire d'enfourner ces petits gâteaux. Quelques temps plus tard, je sens de délicieuses effluves dans mon jardin et je me dis que ce que cuisine le voisin, ce doit être merveilleux.

Quelle n'est pas ma stupéfaction en rentrant dans ma cuisine de m'apercevoir que ces merveilleuses effluves venaient de mon four.... quelques secondes plus tard, je ne pouvais ne pas goûter à ces gâteaux.

J'ai mis de la mélasse. En fait j'ai respecte la recette d'origine sauf en ce qui concerne la végetaline. Comme pour Manue, ma pâte ne s'est pas aggloméré mais je n'ai pas rajoute un  d'eau considérant finalement cette pâte comme une pâte sablee.

3/4 de farine
1/2 tasse + 1 cuillère à soupe de farine complète
1/4 de tasse de farine de seigle
3 cuillères à soupe de sucre
1/2 cuillère à café de levure chimique
1/4 de cuillère à café de bicarbonate de soude
1/2 cuillère à café de cannelle en poudre
1/4 de cuillère à café de sel
4 cuillère à soupe de beurre en petits dés
2 cuillères à soupe d'eau froide
2 cuillères à soupe de miel
1 cuillère à soupe de mélasse
extrait de vanille

New-York Cheesecake

On mélange le tout au mixer jusqu'à obtenir une pâte agglomérée. Selon les quantités mises dans les cuillères, il faudra ajouter ou non un peu d'eau. On étale ensuite entre deux feuilles de papier sulfurisé sur une épaisseur de 3 mm et on laisse reposer environ 30 mn. Cuisson, 12 à 15 mn th. 180°.

A propos de ces graham crackers, une petite anecdote : La première fois que j'ai fait ces petits gâteaux, j'ai préparé la pâte puis je l'ai laissé reposer comme indiqué par Manue. Entre deux, je travaillais dans mon jardin. Je suis retournée une dernier fois dans ma cuisine histoire d'enfourner ces petits gâteaux. Quelques temps plus tard, je sens de délicieuses effluves dans mon jardin et je me dis que ce que cuisine le voisin, ce doit être merveilleux.

Quelle n'est pas ma stupéfaction en rentrant dans ma cuisine de m'apercevoir que ces merveilleuses effluves venaient de mon four.... quelques secondes plus tard, je ne pouvais ne pas goûter à ces gâteaux.

J'ai mis de la mélasse. En fait j'ai respecte la recette d'origine sauf en ce qui concerne la végetaline. Comme pour Manue, ma pâte ne s'est pas aggloméré mais je n'ai pas rajoute un  d'eau considérant finalement cette pâte comme une pâte sablee.

Pour le NEW YORK CHEESECAKE

1 Tasse = 250 ml

2 tasses de biscuits graham écrasés (on peut remplacer par des sablés bretons)
½ tasse de beurre fondu

2 tasse 1/4 de crème fraiche
450 gr de philadelphia
3/4 tasse de sucre
3 gros œufs
1 jus de citron
2 cuillère à café d'essence de vanille ou sucre vanillé
raisins (facultatif)

Part moelleuse de New_York Cheesecake

Mélanger beurre et graham puis tapisser un moule (fond et bord si possible sinon fond).

Mélanger tous les autres ingrédients ensemble jusqu'à consistance lisse. Si raisins, mettre en dernier.

Cuire 40 mn à four température entre 162 et 176 ° . Eteindre le four et laissez le gâteau refroidir dans le four pendant environ une heure pour éviter la fissuration. Mettre le gâteau pendant une nuit au réfrigérateur avant de le servir. La réussite de ce cheesecake très facile à réaliser tient en grande partie au respect du mode de cuisson (avec repos dans le four). Le résultat est irrésistiblement moelleux et bon et s'accommodera fort bien d'un petit coulis de fruits un peu acidulé de préférence. Les photos ne sont malheureusement pas à la hauteur de ce délice mais ce sont les seules que j'ai bien qu'ayant plusieurs fois fait ce dessert....

Lire des articles de la rubrique

Pizza Mozarelle et artichauts

Dimanche 1 Decembre 2013, 19:20 GMT+2par Eglantine
Pâte à pizza (je fais invariablement la même pâte)

130 ml d'eau froide
2 cuillères à soupe d'huile d'olive
2 petites mesures de sucre (autour de 10 gr)
1 petite mesure de sel (autour de 5 gr)
180 gr de farine de ménage (T55)
45 gr de farine de maïs
1/2 grande mesure de levure sèche (autour de 10 gr)

pizza_artichauts


Malaxer le tout, laisser reposer environ 1 heure 30 jusqu'à ce que la pâte double de volume

Pesto (source chef simon)

Mixer :

20 feuilles de basilic
3 cuillères à soupe de parmesan
2 gousses d'ail
Huille d'olive
3 tomates séchées
2 cuillères de pignons de pin

Garniture

4 Artichaut cuits à la vapeur (pour la découpe, voir chez chef Simon)
Mozarella di buffala
Oignon
Salade assaisonnée (frisée ou roquette, c'est encore mieux)m

Etaler la pâte, badigeonnez de pesto (je n'ai mis que la moitié car je voulais en garder un peu pour faire des pâtes mais on peut forcer la dose). Etaler généreusement de la mozarella sur votre pizza. Couper les artichauts barigoules en deux et les disposer sur la mozarella. Parsemer d'un peu d'oignon finement émincé et faire cuire à four chaud. Une fois sortie du four et avant de servir disposer un peu de salade assaisonnée et parfumée (ici la vinaigrette est à base de citron, d'huile de noix, d'huile de colza, de vinaigre de vin blanc, d'huile d'olive, de moutarde et de vinaigre balsamique - bon en principe je fais de la vinaigrette pour plusieurs salades...).

Elle a fait l'unanimité et a vraiment été très appréciée.
Lire des articles de la rubrique

Raviolis aux épinards

Dimanche 22 Septembre 2013, 17:05 GMT+2par Eglantine
Je me suis achetée avec ma machine à pâte un superbe accessoire à ravioli. Et bien, je vous le dis tout net, c'est une dépense inutile : ça colle partout, la pâte s'emmêle, la moitié des raviolis sont vides et c'est très long à faire. Il vaut mieux acheter une plaque à ravioles avec un petit rouleau, ça va vraiment beaucoup mieux, très efficace et ça évite les crises de nerfs.

raviolis épinards et sauce tomate


Pâte à raviolis

150 gr de farine
50 gr de semoule fine
2 oeufs

Bien mélanger le tout, filmer et laisser reposer 30 mn

Farce

Epinards frais cuits au beurre (ou surgelé)
ricotta
Un peu de parmesan et du chèvre
Une pointe d'ail
sel poivre

Mélanger ensemble jusqu'à obtention d'une substance crémeuse et agréable en bouche. Les plonger dans l'eau bouillante et saler et attendre qu'ils remontent à la surface.

Ces raviolis peuvent s'accommoder de plusieurs sauce :

Un peu de beurre fondu avec une pointe d'ail tout simplement

raviolis aux épinards sauce au beurre


Une sauce au noilly-prat  dans laquelle on ajoute de petits carrés de saumon coupés en dés. Le saumon est cuit dans la sauce.
Une sauce avec des tomates fraiches : faire revenir un oignon dans un peu d'huile d'olives, y ajouter les tomates pelées, un peu d'herbes (basilic, thym). Mettre les raviolis dans un plat, recouvrir de sauce tomates,
 couvrir d'un peu de râpé et de parmesan et faire gratiner (photo en tête de l'article).

Voilà comment avec une même recette, on peut obtenir trois plats succulents.
Lire des articles de la rubrique

Tajine d'agneau aux pruneaux d'agen

Mercredi 17 Juillet 2013, 22:44 GMT+2par Eglantine
600 gr d'épaule d'agneau
400 gr de pruneaux
50 gr d'amandes mondées (facultatif)
1 gros oignon
1 petit baton de cannelle
1/2 cuillère à café de cannelle en poudre
1 cuillère 1/2 à soupe de miel
1/2 cuillère à café de curcuma
1 courgette jaune coupée en dés
Quelques petites pommes de terre coupées en deux
Huile d'Olive
Sel, poivre

tajine d'agneau aux pruneaux

Peler les oignons et les couper en lamelles. Dans une cocotte, versez un peu d'huile et jouoter les oignons Laisser blondir 3 mn.

Placer la viande sur les oignons, ajouter le bâton de cannelle, le curcua et le poivre. Arroser avec 20 cl d'eau. Porter à ébullition, couvrez, réduire le feu, et laisser frémir doucement pendant 1 heure à petit feu. Saler.

Rincer les pruneaux et les incorporer à la viande. Laisser cuire  15 mn. Ajouter les légumes : courgettes et pommes de terre, laisser encore 15 mn en couvrant. Ajouter le miel et la cannelle en poudre, laisser cuire encore 15 mn, cette fois sans couvrir.

Faire blondir les amandes dans peu d'huile et les ajouter à la précédente préparation.
Lire des articles de la rubrique

Les falafels

Vendredi 10 Mai 2013, 23:02 GMT+2par Eglantine

J'en rêvais, je les ai fait. Je pensais que c'était compliqué mais au final c'était super simple, super bon et bien meilleur que dans beaucoup de restaurant ou ils sont trop secs. Chez moi, ils sont cuits dans une petite poële.

 

 

Merci donc à Bernard. C'était parfait. Juste un truc, si vous avez pas de moule, suffit de bien tasser la pâte sur la table et ensuite de faire la découpe à l'emporte pièce. Cà marche aussi. Inutile d'en dire plus, la recette, c'est là (clic). Et en plus, c'est parfaitement expliqué.

Lire des articles de la rubrique

la pâte à pâtes

Lundi 15 Avril 2013, 08:44 GMT+2par Eglantine
Faire des pâtes j'aime beaucoup. Elles sont vraiment meilleures que dans le commerce et je dirais qu'en fait, c'est un autre produit. Mais franchement, si vous souhaitez faire des pâtes pour économiser ce n'est pas un bon plan. Sachez aussi qu'au début, on salit beaucoup, on s'énerve. La pâte doit passer plusieurs fois dans un laminoir (une machine à pâte). On commence par l'écart le plus grand (0)en finissant par l'écart qui donnera l'épaisseur souhaitée à la pâte, mais il faut passer par toutes les étapes. Chez moi c'est 6 ou 7. Il faut fariner entre deux pour que ça n'attache pas. Au début, c'est franchement une corvée et nombreux ceux qui abandonnent mais quand on a pigé, ça va beaucoup mieux et c'est même gratifiant.Mais quand même à ne faire que quand on a du temps.

La recette de la pâte est immuable et se fait à la main, oubliez votre robot. C'est ma recette fétiche, elle marche à tous les coups.

200 gr de farine
200 gr de semoule de blé
4 oeufs
 
On mélange le tout et on malaxe bien à la main jusqu'à l'obtention d'une pâte assez lisse. Si les oeufs sont trop petits, on peut allonger avec un peu d'eau mais attention la pâte doit rester assez solide, un peu comme une pâte à modeler.

Ensuite, c'est bien de laisser un peu reposer cette pâte. On peut aussi la filmer et ne l'utiliser que le lendemain si on n'utilise pas tout le jour même.

Il faudra ensuite passer cette machine au laminoir afin de lui donner l'épaisseur et la forme souhaité, ravioli, lasagnes, tagliatelles, spaghettis.....
Lire des articles de la rubrique

Parmentier de canard

Samedi 6 Avril 2013, 16:00 GMT+2par Eglantine

Un parmentier grandement revisité...., je vous l'avais dit, me voilà revenu....

Purée
2/3 de Patate douce
1/3 de Pommes de terre
Beurre, crème
sel, poivre

Garniture
2 cuisses de canard
1 échalotte ou un petit oignon
1/2 jus d'orange
1 filet de vinaigre de cidre
1 cuillère à soupe de sauce soja

Panure
Mélange de biscottes (ou petits pains grillés), de parmesan et enfin d'un fromage un peu fondant type comté ou cantal entre deux. La couche devra faire minimum 2 mm mais plus épaisse c'est très bon.

Parmentier de canard


Faire cuire très longuement les cuisses de canard en mettant au fond du récipient un peu d'huile d'olive. Personnellement, je les ai fait cuire environ au four dans une cocotte fermée 3 heures  à thermostat 120°.


Effilocher les cuisses pour ne garder que la chair. Faire revenir cette viande dans une poêle avec 2 à 3 cuillères à soupe de graisse prélevée sur la graisse de cuisson. Ajouter l'échalotte hachée. Lorsque cette dernière devient translucide, verser sur le tout le jus d'une demi orange, un filet de vinaigre de cidre, une cuillère à soupe de sauce soja et faire réduire un peu.

Faire cuire patates douces et pommes de terre ensemble. La patate douce a une cuisson un peu plus longue, donc la mettre sur le feu avant et lorsqu'elle est quasiment cuite, ajouter les pommes de terre qui cuisent en général très vite. Passer le tout au moulin à légumes puis ajouter beurre, crème, sel et poivre à volonté et selon votre régime et battre en purée.

Graisser un plat allant au four avec un peu d'huile. Mettre une couche de purée puis une couche de canard et enfin une couche de purée. Couvrir largement de panure et mettre au four jusqu'à l'obtention d'une croûte colorée et croustillante.

A déguster avec une salade.

Lire des articles de la rubrique

Bientôt de nouvelles recettes

Mardi 2 Avril 2013, 22:55 GMT+2par Eglantine

Non, je n'ai pas  disparue et je compte bien revenir très vite  avec de nouvelles recettes. Simplement un emploi du temps un peu chargé m'oblige à prendre un temps de repos un peu plus long que d'habitude

 

A très bientôt
Lire des articles de la rubrique

Gâteau d'anniversaire : dacquoise amandes, ganache pistache, framboises et crème mascarpone

Dimanche 13 Janvier 2013, 11:34 GMT+2par Eglantine

L'anniversaire de mon fils tombe toujours 3 jours après Noël. Il aime les surprises et les risques.... car certaines années, c'est pas vraiment top. Mais cette fois ce gâteau a fait l'unanimité. Un parfait équilibre entre la légèreté et la fraicheur, entre l'acidité et la douceur. Nous nous sommes  régalés.

dacquoise amandes

Dacquoise aux amandes (d'après dacquoise noisettes P. Hermé) réduite aux 2/3 (peut se préparer la veille, ça n'en sera que meilleur).

Taille du cercle : 18 cm
  • 55 gr d'amandes concassées et torréfiées (passées au four)
  • 90g de poudre d'amandes
  • 100g de sucre glace
  • 3 blancs d'oeufs et 1/2
  • 35 gr de sucre poudre

Tamiser poudre de noisettes et sucre glace. 

Monter les blancs en neige ferme. Serrer avec le sucre. Incorporer délicatement au mélange poudre de noisettes et sucre glace.

Ajouter les amandes concassées et torréfiées.

Dresser deux rond de la taille de votre cercle sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.

Cuire au four, thermostat 170° pendant 35 mn.

Préparer votre moule en le cerclant et le réhaussant de rhodoid

crème mascarpone

Ganache Pistache et garniture framboises

  • 125 gr de chocolat blanc
  • 35 gr de beurre
  • 1 cuillère à soupe d'eau
  • 90 gr de crème liquide (1/4 dans préparation tiède) puis le reste dans préparation froide.
  • 50 gr de pâte de pistache façon P. Hermé
  • 250 gr de framboises pour la garniture

Faire chauffer la crème, amener à ébullition et incorporer la pâte à pistache hors du feu. Bien mélanger.

Fondre le chocolat blanc au bain marie avec la cuillère d'eau et une cuillère de crème liquide (prélevé sur les 90 gr). Lorsque le chocolat est pratiquement fondu, ajouter le beurre pour lier.

Incorporer alors la crème tiède (précédent mélange) dans le chocolat et bien mélanger. Mettre au frais.

Quand la préparation a durci, aérer cette préparation en la battant à grande vitesse au batteur électrique.


Dressage

Mettre un cercle de dacquoise au fond du moule. Recouvrir de ganache pistache.
Dresser dessus le tout et régulièrement 250 gr de framboises entières.

gateau d'anniversaire

Crème Tiramisu

C'est la même que celle d'un tiramisu classique mais le sucre est réduit à 80 gr à cause de la dacquoise qui est déjà très sucrée. On y ajoute 3 feuilles de gélatine.

  • 3 gros oeufs
  • 80 g de sucre
  • 1 sachet de sucre vanillé ou vanille liquide
  • 250 g de mascarpone
  • 3 feuilles de gélatine

Faire tremper la gélatine dans de l'eau froide.

Séparer les blancs des jaunes. Mélanger les jaunes, le sucre et le sucre vanillé. Ajouter le mascarpone et battre avec un fouet électrique jusqu'à ce que le tout devienne très lisse..

Monter les blancs en neige très ferme et les incorporer délicatement au mélange précédent. Il faut particulièrement veiller à ce que les blancs ne retombent pas. Chauffer un peu d'eau et faire fondre la gélatine. L'incorporer au mélange précédent. Verser dans le cercle (rehaussé de rhodoid).

Dressage final

Mettre le dernier cercle et saupoudrer d'un peu de sucre glace et d'un peu de cacao. Décorer à votre convenance. 


Dressage final

Mettre le dernier cercle et saupoudrer d'un peu de sucre glace. Décorer à votre convenance. 
Lire des articles de la rubrique

Bûche chocolat, coeur citron orange

Lundi 31 Decembre 2012, 08:30 GMT+2par Eglantine
Fêtes obligent, les stars de cette fin d'année seront des recettes sucrées. Tout d'abord, une bûche citron qui a fait l'unanimité. Je n'ai pas pris beaucoup de risque puisqu'il s'agit simplement d'une compilation de trois de mes recettes préférées.

Il a fallu un peu ruser pour pouvoir présenter ce gâteau sous forme de bûche fourrée.

buche citron orange

Commencer par tapisser un moule à cake avec du rhodoid.

Ganache au chocolat

La recette n'a plus à être prouvée. Elle a été faite et refaite. C'est un incontournable

125 gr de chocolat à pâtisser 64 % cacao ou plus
10 cl de crème fraîche liquide
2,5 cl de lait (25 ml)
50 gr de beurre
2 oeufs
15 gr de sucre glace


Faire fondre au bain-marie le chocolat avec les 25 ml de lait. Une fois fondu, ajouter le beurre en lissant bien le tout puis  retirer du bain-marie et ajouter les deux jaunes d’œufs les uns derrière les autres. Laisser refroidir. Battre la crème fraîche en chantilly, incorporer à la précédente préparation. Battre les blancs d'oeufs en neige, les serrer avec le sucre glace. Incorporer au tout.

Disposer la ganache au fond du moule. Disposer au centre un rond de carton entouré de film et presser fortement pour faire remonter le maximum de chocolat sur les bords. Mettre au frigo au moins deux heures.


Fourrage citron orange

Le fourrage citron-orange (tirée de la recette de la tarte de Pierre Perret)

1,5 oeufs entiers + 1/2 jaune d'oeuf
1, citrons
1 oranges
60 g de sucre semoule
50 g de beurre

Ici, on ne fait que la préparation qu'on pose sur la tarte et à moitié des proportions de la recette d'origine. On cuit sans pâte dans un moule légèrement graissé.

Presser le jus des oranges et des citrons. Mélanger ces jus au fouet avec le sucre, les oeufs entiers et le jaune, ainsi que le beurre fondu jusqu'à ce que le mélange soit bien homogène. Verser ce mélange dans un petit plat à et mettre dans le four. Cuire pendant 10 mn à four bien chaud puis 25 mn environ à 180°. Quand la préparation est cuite le mélange prend une belle couleur légèrement dorée. Laisser refroidir.

Lorsque la première préparation est bien prise, enlever le cercle glissé à l'intérieur puis  étaler dans le fond de la bûche la préparation orange citron sur toute la longueur.

La Mousse au citron (tirée de mousse au citron en écorce de chocolat)

1 citron
2 gros oeufs
85 gr de sucre en poudre
3,75 gr de gélatine (un peu moins de  feuilles)
3/4 de cuillère  à soupe d'eau
13 dl de crème fraiche

Laver le citron et raper l'écorce pour obtenir du zeste rapé. Puis couper le citron en deux et presser pour extraire le jus.

Séparer les jaunes des blancs d'oeufs. Mettre à ramollir dans l'eau froide les feuilles de gélatine.

Dans une terrine, mélanger les jaunes, les zestes rapés et le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse.

Faire chauffer à feu doux le jus de citron et la cuillère 1/2 d'eau. Incorporer la gélatine ramollie et verser le tout sur le mélange oeufs-sucre.

Battre la crème fraiche en évitant qu'elle ne tourne en beurre. L'ajouter au mélange. Monter les blancs en neige. Incorporer délicatement au mélange précédent.

Combler la buche avec ce mélange et mettre au frais.

Fond en pailleté feuilletine

40 gr de chocolat noir bien cacaoté
30 gr de chocolat blanc de couverture
30 gr de pralinoise
50 gr de pailleté feuilletine (ou gavottes écrasées)

Dans une casserole, faire fondre ensemble tous les chocolats. Retirer du feu et  y incorporer 50 gr de pailleté feuillantine (ou des gavottes réduites en miettes). Ensuite, étaler la préparation entre deux toiles siliconées (j'utilise silicone en dessous et papier sulfurisé au dessus). Abaisser au rouleau sur une épaisseur de 2 à 3 mm et aux dimensions du moule (cette pièce se met sur le dessus de la préparation suivante). Une fois la bûche terminée, elle se trouvera mise en socle sur le dessous.

Au moment de servir, tamiser sur le dessus du cacao puis décorer... moi je n'avais que des petites billes en sucre mais le top, c'est quand même les décoration de Noël à cette époque.
Lire des articles de la rubrique

Succès au chocolat et sa petite sauce au vin épicée

Dimanche 21 Octobre 2012, 11:15 GMT+2par Eglantine
Voici le dernier petit dessert qui fait fureur à chaque fois lorsque nous recevons des amis. A la lecture de l'article, vous vous apercevrez que ce gâteau n'est pas la véritable recette du succès mais à la dégustation, il n'en reste pas moins que c'en est toujours un, c'est pourquoi je l'ai appelé ainsi.

Petite sauce épicée aux cerises

2/3 de verre de vin (9 à 10 cl)
1 clou de girofle
1 pincée de cannelle
2 feuilles de badiane
2 figues
Quelques cramberries (facultatif)
Miel pour sucrer et épaissir la sauce
Griottes (ici surgelées)

Succes au chocolat

Faire réduire le vin avec les épices, les figues et éventuellement un autre fruit rouge. Lorsqu'il ne reste plus environ que 4 cuillères à soupe de liquide. Filtrer alors et remettre sur le feu en ajoutant du miel en quantité suffisante pour adoucir la sauce. Laisser un peu réduire. En dernier ajouter des griottes (ici elles sont surgelées). Au premier bouillon retirer du feu. Laisser refroidir.

Succès au chocolat

Pour six cercles

Socle

80 gr de chocolat noir bien cacaoté
60 gr de chocolat blanc de couverture
60 gr de pralinoise
100 gr de pailleté feuilletine (ou gavottes écrasées)
Quelques noisettes entières torréfiées.

Les quantités fournit pour le socle sont trop importantes. Mais lors de l'étape suivante, la découpe des cercles il y a souvent de la casse. Les restes se mangent comme des bonbons, en accompagnement d'un café par exemple.

Dans une casserole, faire fondre ensemble tous les chocolats. Retirer du feu et  y incorporer 100 gr de pailleté feuillantine (ou des gavottes réduites en miettes). Ensuite, étaler la préparation entre deux toiles siliconées (j'utilise silicone en dessous et papier sulfurisé au dessus). Abaisser au rouleau sur une épaisseur de 2 à 3 mm. Mettre au frigo minimum 1 h 30. Détailler des ronds de la taille du cercle souhaité. On peut varier le mélange mais le petit goût praliné est un vrai plus.


Moulage des cercles

Mettre du rhodoïd autour des cercles afin de faciliter le démoulage. Couper délicatement, dans la plaque réalisée précédemment, le nombre de fonds souhaités de la taille des cercle.Mettre ces fonds dans les cercles. Ajouter dessus quelques noisettes torréfiées. Mettre en attente

Ganache à disposer dans les cercles sur les fonds

125 gr de chocolat à pâtisser 64 % cacao ou plus
10 cl de crème fraîche liquide
2,5 cl de lait (25 ml)
50 gr de beurre
2 oeufs
15 gr de sucre glace


Faire fondre au bain-marie le chocolat avec les 25 ml de lait. Une fois fondu, ajouter le beurre en lissant bien le tout puis  retirer du bain-marie et ajouter les deux jaunes d’œufs les uns derrière les autres. Laisser refroidir. Battre la crème fraîche en chantilly, incorporer à la précédente préparation. Battre les blancs d'oeufs en neige, les serrer avec le sucre glace. Incorporer au tout.

Mettre dans les cercles puis au frigo. Au moment de servir saupoudrer de cacao.

sauce épicée au vin et succès

Servir en déposant sur une assiette, un cerclé démoulé et une petite coupe avec les cerises et la sauce aux épices. Décorer avec quelques framboises fraîches (ou surgelées comme ici) et un peu de sucre glace.
Lire des articles de la rubrique

Magret de canard sauce aux figues

Lundi 24 Septembre 2012, 13:02 GMT+2par Eglantine
Une recette toute simple, pour un début d'automne

Magret sauce figues

Pour un magret de canard
2/3 de vin rouge
1 échalotte
2 figues
Une pincée de cannelle
1 clou de girofle
miel
1 cuillère à café de sauce soja
sel, poivre
50 gr de beurre

Faire blondir l'échalotte dans un peu de beurre. Ajouter le vin et les figues coupées en 4, les épices, la sauces soja  et faire réduire jusqu'à 1/3 du liquide. Ajuster le goût avec miel (une à 2 cuillère à café), sel et poivre. Terminer en ajoutant le reste du beurre.  Si la sauce n'est pas assez sirupeuse, faîtes encre un peu réduire.

Le magret est cuit simplement dans une poêle, côté peau puis côté chair. Comme il était un peu trop saignant, je lui ai donné un léger tour de cuisson ensuite dans une poêle non recouverte de téflon ou la viande saisit beaucoup mieux.
Lire des articles de la rubrique